La vidange par aspiration 

Vidange par aspiration : définition, avantages et inconvénients

La vidange par aspiration n’est pas la méthode la plus répandue chez les professionnels au moment de l’entretien de la voiture. Elle comporte certains avantages, mais également des inconvénients. Nous allons préciser en quoi elle consiste précisément et en quoi elle diffère de la vidange traditionnelle, dite par gravitation (ou gravité).

Quoi qu’il en soit, il est très fortement recommandé, pour maximiser la longévité de votre véhicule, de ne jamais faire soi-même une vidange, quel que soit le procédé. Il s’agit en effet d’une opération qu’il convient de confier à un professionnel. Pour rouler l’esprit tranquille, faites confiance aux techniciens des centres First Stop : forts de leur expérience et de leur savoir-faire, ils maîtrisent parfaitement tous les gestes nécessaires à la vidange de votre véhicule.

vidange

Le rôle de la vidange

Comment vidanger l’huile moteur par aspiration ? Avant de nous intéresser aux différents types de vidange, et en particulier à celle par aspiration, il est bon de rappeler quelle est l’utilité de cette opération.
Il s’agit d’un incontournable pour bien entretenir sa voiture. Elle consiste à changer l’huile du moteur, afin que celui-ci soit toujours correctement lubrifié, protégé des impuretés et de l’oxydation.

L’huile n’a pas une durée de vie illimitée.  Au fil des ans et des trajets, elle perd peu à peu en efficacité. Or, si les différentes pièces du moteur ne sont pas correctement lubrifiées, elles vont se frotter les unes aux autres et donc s’endommager. Cela peut aboutir à une casse, donc à des dépenses très importantes. Il ne faut donc jamais renoncer ou remettre à plus tard la vidange de son automobile, car cela peut avoir des conséquences économiques considérables.


A noter que lors d’une vidange, le technicien vérifie également l’état de certains éléments (filtre à huile, filtre à carburant et filtre à air) et procède le cas échéant à un remplacement.


 

Quand faire sa vidange ?

Il s’agit d’une question récurrente, que se posent bon nombre d’usagers. On estime en général qu’elle doit être faite tous les 10.000 à 15.000 kilomètres. Cela dépend du type de véhicule ou encore de l’utilisation qui en est faite au quotidien (usage plus ou moins fréquent, durée des trajets…)
Le meilleur moyen pour en avoir le cœur net est de se référer au carnet d’entretien, qui indique à quelle fréquence doit être faite la vidange.

Il est utile de de rappeler que faire sa vidange (peu importe la technique utilisée) permet d’être serein vis-à-vis de la garantie constructeur. Celle-ci a une durée qui peut varier en fonction des marques, mais elle est en général de deux ans.
Son principe est simple : en cas de souci, le propriétaire d’un véhicule neuf bénéficie d’une réparation gratuite sur les pièces défectueuses et la main d’œuvre (il peut également être remboursé de son achat en cas de problème particulièrement important).

Néanmoins, pour être certain de conserver cette garantie, il est impératif de réaliser l’entretien, et donc la vidange, dans les délais préconisés dans le carnet d’entretien.
Contrairement à une idée parfois faussement répandue, il n’est absolument pas nécessaire de faire réaliser la vidange dans un garage de la marque de son véhicule. Vous pouvez donc vous rendre dans l’un des centres First Stop, où les vidanges sont réalisées dans les règles de l’art et selon les recommandations du constructeur.

A noter enfin qu’en cas d’accident, un conducteur peut rencontrer certaines difficultés pour se faire indemniser si le carnet d’entretien du véhicule n’est pas à jour, donc si la vidange n’a pas été effectuée en temps et en heure.


 

Comment enlever de l’huile dans le moteur ? Nous l’avons dit, le système par aspiration n’est pas le plus utilisé en règle générale. La méthode traditionnelle est celle dite par gravitation. Dans ce dernier cas, le principe est le suivant : l’huile est évacuée par le bas, par l’intermédiaire de la vis de purge, placée sous la voiture.

Elle doit être effectuée sur terrain plat et elle nécessite un pont de levage pour surélever le véhicule. En effet, cela est nécessaire pour éviter les dangers liés à la température de l’huile, qui dépasse parfois largement les 100°, ce qui peut entraîner de graves brûlures. L’avantage, avec la vidange par gravitation, est qu’il est assuré que le carter, c’est-à-dire la cuve qui contient l’huile, est entièrement vidé.

La vidange de l’huile moteur par aspiration, elle, repose sur une technique radicalement différente. L’huile usagée présente dans le moteur est ici aspirée par le puits de jauge. Un appareil spécifique de vidange par aspiration, une
pompe de vidange manuelle ou pneumatique, est en l’occurrence nécessaire pour mener à bien cette opération.
Outre cette pompe, plusieurs appareils pour la vidange par aspiration sont nécessaires. Naturellement, tous les garages First Stop disposent de l’équipement nécessaire pour mener à bien l’opération.


 

Les avantages

Ce type de vidange est de nos jours adoptée par certains techniciens car elle comporte certains atouts loin d’être négligeables.

- Elle est en général moins chronophage et moins fastidieuse que l’autre technique. Il n’est en effet pas nécessaire dans ce cas de lever le véhicule ni d’ôter les protections du moteur en sous-bassement ;

- Il n’y a pas de risque d’user le carter à force de serrer et resserrer le bouchon ;

- Lorsque le bouchon de vidange, pour une raison ou pour une autre, ne peut pas être desserré, l’aspiration constitue une solution de secours très appréciable ;

- Contrairement à la vidange par gravitation, il y a peu de risques de se salir ou de se brûler.

Il faut souligner que certains véhicules ne comportent pas de bouchon de vidange. Dans ce cas, il est alors nécessaire de passer par la jauge, ce qui rend logiquement l’aspiration indispensable.

Quoi qu’il en soit, et malgré ces avantages indéniables, il ne faut jamais, à moins d’être un professionnel, tenter de faire soi-même cette méthode de vidange. Une vidange bien réalisée, c’est en effet l’assurance d’avoir un moteur qui ne s’encrasse pas, et donc d’avoir un véhicule aux performances optimales. Rappelons enfin que ne pas faire sa vidange, ou encore mal la réaliser, est prendre le risque de voir des pannes survenir à court ou moyen terme.

 

Les inconvénients

Malgré tous les avantages précédemment cités, la vidange par aspiration n’est pas exempte de défauts. Voici les plus évidents :

- A la différence de la vidange par gravitation, il n’est pas possible dans ce cas de juger de l’état de l’huile. Il est en effet impossible de vérifier si cette dernière ne comprend pas la présence de particules, de liquide de refroidissement ou encore de carburant. Autant de corps étrangers qui permettent de déterminer si le moteur fonctionne correctement ;

- Comme le tuyau de la pompe passe par la jauge, il est quasiment impossible d’être certain qu’il est correctement placé, au fond du carter. Or, si ce n’est pas le cas, la vidange ne sera pas efficiente, et il est possible que l’intégralité de l’huile ne soit pas aspirée. Des résidus peuvent également rester au fond de la cuve, et ainsi souiller le nouveau liquide ;

- Avec cette technique, il n’est pas possible de se débarrasser des éléments lourds, alors que n’est pas un souci quand la vidange se fait par le bas.

- Dans les cas les plus extrêmes, il est possible que le tuyau dont la fonction est d’aspirer l’huile s’abîme. Si certaines parties tombent dans le carter, cela peut détériorer ou casser la jauge.