vidange huile moteur

Vidange de l’huile moteur : pourquoi elle est indispensable

Faire la vidange de l’huile moteur est nécessaire à intervalles réguliers si l’on veut optimiser la longévité de son véhicule. Cette opération, qui consiste à remplacer cette huile, est en effet une étape incontournable dans le cadre de l’entretien de l’automobile. Elle se fait en règle générale lors de la révision, dont la fréquence dépend de la marque et du modèle de chaque voiture.
 

vidange

Qu’est-ce que la vidange ?

La vidange est un terme généralement connu de la plupart des automobilistes. Pourtant, certains d’entre eux ignorent en quoi elle consiste exactement. La vidange a pour but de remplacer l’huile moteur, en se débarrassant de celle usagée au profit d’une nouvelle.

Comme cela a été évoqué, la vidange de l’huile moteur diesel ou essence est indispensable pour maximiser la performance et la longévité d’une voiture. Pour mesurer son importance, il faut d’abord comprendre que le moteur est constitué d’une multitude de pièces métalliques. Quand la voiture roule et que le moteur est sollicité, toutes ces pièces interagissent entre elles. On peut citer par exemple les pistons, les arbres à cames, les soupapes, les bielles ou encore les vilebrequins.

Pour fonctionner correctement, ces éléments doivent être lubrifiées, et c’est l’huile moteur qui remplit cette fonction. Sans elle, les pièces se frottent les unes contre les autres, ce qui a pour conséquence d’aboutir à une usure plus rapide, voire à une casse si la situation devait se prolonger.

Mais au fil des kilomètres, cette huile perd en viscosité et se charge en minuscules particules de toutes sortes. Dès lors, elle n’est plus aussi efficace et ne remplit plus son rôle de manière efficiente. Il est ainsi erroné de penser qu’une huile possède une durée de vie illimitée : celle dévolue au moteur, comme d’autres, doit être changée à intervalles réguliers.


 

Les bienfaits de la vidange

Si elle est réalisée en temps et en heure (nous y reviendrons), la vidange permet d’éviter de nombreux soucis. Ainsi, quand est venu le temps de la faire réaliser, certaines personnes préfèrent « économiser » une somme modique à l’instant T en la remettant à plus tard. Il s’agit en l’occurrence d’une erreur d’appréciation, car une voiture qui n’est pas vidangée est susceptible de connaître des pannes parfois graves, aux conséquences financières importantes.

Grâce à la vidange, vous :

- Diminuez les risques de pannes dans le moteur ;
- Maximisez les performances et la durée de vie du moteur ;
- Vous vous prémunissez d’une surchauffe du moteur, laquelle peut entraîner des réparations très lourdes ;
- Luttez contre la corrosion des pièces métalliques du moteur, qui peuvent rouiller au fil des mois en raison de l’humidité ;
- Évitez que les saletés et poussières de toutes sortes ne se déposent sur le moteur ;
- Faites des économies de carburant, car une voiture vidangée consomme moins.

 

Le filtre à huile

Une vidange est aussi l’occasion de procéder au remplacement du filtre à huile. Comme son nom l’indique, cet élément permet de conserver l’huile propre en filtrant les résidus et les impuretés. Le moteur évite ainsi d’être encrassé.
Mais à force de fonctionner, le filtre s’obstrue à tel point qu’il ne remplit plus son rôle. Il doit alors être changé.

A quelle intervalle faire la vidange ?

Quand faire la vidange d’une voiture diesel ? D’une voiture essence ? Il est tout à fait légitime de se poser ces questions. Il n’existe pas de réponse universelle, car de nombreux facteurs entrent en jeu pour déterminer à quels intervalles elle doit être faite.

On estime à titre indicatif que l’huile moteur doit être changée tous les 10.000 à 30.000 kilomètres. Mais pour les conducteurs qui roulent excessivement peu, il ne faut pas laisser s’écouler trop de temps entre deux vidanges, et en tout cas jamais plus d’un an.

Quoi qu’il en soit, et fort heureusement compte-tenu de tous ces facteurs, il existe un document qui fait foi dans ce domaine comme pour beaucoup d’autres : le carnet d’entretien. Celui-ci, qui est remis à tout acheteur d’un véhicule neuf ou d’occasion, précise exactement quand faire effectuer la vidange de l’huile moteur.

Bon à savoir : contrairement à une idée reçue, il n’est plus nécessaire aujourd’hui de faire sa révision (et donc sa vidange) dans un garage de la marque de son véhicule. Chez First Stop, nos techniciens sont en effet habilités à mener cette opération, en suivant naturellement à la lettre les préconisations du constructeur. Vous êtes ainsi certain de repartir au volant d’une voiture fiable, l’esprit tranquille, et en continuant de bénéficier le cas échéant de la garantie constructeur.

Cette garantie protège les acheteurs de véhicules neufs d’éventuels vices cachés. Elle est en général d’une durée de deux ans, mais cela peut varier selon la marque. Durant ce laps de temps, tous les frais de pièces et main d’œuvre sont intégralement pris en charge si une panne devait survenir. Mais pour qu’elle soit appliquée, le constructeur demande à ce que ses préconisations, figurant dans le carnet d’entretien, soient scrupuleusement respectées. Une raison supplémentaire pour ne pas omettre la vidange, et la faire réaliser selon les délais requis.

Quelle huile pour quel véhicule ?

Face à la grande quantité d’huiles disponibles, il n’est pas évident de faire le bon choix. Sur les bidons apparaissent diverses indications, mais qui ne sont pas faciles à décrypter quand on n’est pas soi-même un expert. Il est ainsi préférable dans la grande majorité des cas de faire appel aux professionnels des centres First Stop. Ils connaissent parfaitement tous les types d’huiles et savent laquelle est la plus adaptée pour votre véhicule.

De manière simplifiée, on peut distinguer les huiles monogrades et les huiles multigrades. Les premières concernent principalement les voitures anciennes et sont divisées en deux catégories, selon une utilisation estivale ou hivernale (dans ce dernier cas, un W se trouve de façon lisible sur le bidon. Le chiffre situé avant cette lettre indique l’indice de viscosité).

Les huiles multigrades conviennent pour toutes les saisons et sont prévues pour les automobiles modernes. Si la lettre W est toujours présente, le chiffre situé avant indique l’indice de viscosité hivernal (comme pour les monogrades), mais celui après concerne l’indice de viscosité estival.

Les deux types de vidange

Le professionnel en charge de procéder à la vidange de l’huile moteur peut utiliser deux méthodes distinctes pour le faire. Chacune dispose de ses avantages et de ses inconvénients. Voici qui devrait vous aider à y voir plus clair.
 

La vidange par gravitation

C’est la méthode que l’on peut qualifier de traditionnelle. Aujourd’hui, elle reste la plus répandue. Il s’agit dans ce cas de vider le réservoir d’huile via la vis de purge. Cette dernière se trouve sous la voiture, et il faut disposer d’un pont de levage pour mener à bien l’opération.
Son efficacité est incontestable, car elle garantit que le carter est intégralement vidé.

 

La vidange par aspiration

Si elle est encore moins répandue que la vidange par gravitation, elle dispose de certains avantages indéniables. En effet, elle est plus rapide et également moins dangereuse, car il n’y a pas de risque de rentrer en contact avec l’huile, dont la température peut parfois être très élevée.
Grâce à une pompe a huile pour vidange moteur, le technicien aspire l’huile usagée en passant par la jauge. Elle constitue une solution de secours appréciable quand un véhicule n’est pas doté d’un bouchon de vidange ou si celui-ci est abimé.
Son défaut ? Elle ne permet pas de vider tout le réservoir d’huile : il est possible que certains résidus restent au fond et se mélangent avec le nouveau liquide.

Besoin de faire un devis ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.