Plaquette de frein qui siffle

Plaquette de frein qui siffle : causes et solutions

Une plaquette de frein qui siffle n’est pas un signal qui doit être pris à la légère. En effet, les plaquettes sont l’une des pièces les plus importantes du système de freinage. Elles doivent être en bon état pour que le véhicule ralentisse efficacement. Ces plaquettes sont des pièces d’usure, qui n’ont pas une durée de vie équivalente à celle de la voiture. Elles se dégradent au fil des kilomètres, et c’est même le signe qu’elles fonctionnent correctement.
 

Un sifflement lorsque vous appuyez sur la pédale de frein ne veut pas dire à coup sûr que les plaquettes doivent être changées. Un simple nettoyage peut parfois suffire pour faire disparaître cette anomalie.

Quoi qu’il en soit, si vous entendez une plaquette qui siffle, la meilleure chose à faire, pour en avoir le cœur net, est de prendre rapidement rendez-vous dans un garage First Stop. Nos techniciens maîtrisent à la perfection l’ensemble du dispositif de freinage, quels que soient la marque ou le modèle de l’automobile.
 

Une fois le véhicule entre leurs mains expertes, ils procèdent à un diagnostic et le cas échéant à un remplacement de pièces. Pour un rapport qualité-prix très performant, vous avez l’assurance de repartir rapidement à bord d’un véhicule en parfait état de marche. Il s'agit de la meilleure solution pour remédier au problème de la plaquette de frein qui siffle.
 

plaquettes

Le rôle des plaquettes

Les plaquettes se retrouvent uniquement dans le système des disques de frein. Utilisés depuis plusieurs dizaines d’années, ces disques ont tendance à supplanter le modèle plus ancien des tambours de frein.

Aujourd’hui, 100% des trains avant sont équipés de disques de frein, et donc de plaquettes. A l’arrière, on trouve encore des freins tambour, notamment sur les voitures d’entrée de gamme, mais les disques de frein, plus performants, gagnent du terrain.
 

Le système de freinage

Lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein, il se produit quasiment instantanément une réaction en chaîne qui va permettre au véhicule de ralentir, voire de s’immobiliser. Le liquide de frein, grâce à la pression hydraulique produite par le maître-cylindre, se propage dans le circuit de freinage et parvient jusqu’aux étriers.
 

Sous l’effet de cette pression, les plaquettes, qui sont fixées sur les étriers, bougent et entrent en contact avec le disque.

C’est ce frottement, et donc la résistance qu’il engendre, qui permet de diminuer la vitesse de rotation du disque. Or, ce dernier est fixé au moyeu : il est donc solidaire de la roue. Celle-ci tourne moins vite, et la voiture freine.

Les plaquettes, des éléments performants

Lorsque les plaquettes se frottent aux disques, cela permet un freinage progressif. Cela n’est pas le cas avec le frein à tambour. Au contraire, celui-ci peut occasionner un blocage des roues lors d’un freinage appuyé. Dans ce cas, la voiture devient incontrôlable, et le risque de collision ou d’accident est accru.
 

L’autre avantage du duo disques-plaquettes est qu’il supporte bien mieux la chaleur que l’autre système. Or, il faut savoir que lorsque l’on freine, la température monte rapidement et peut atteindre les 800°. Ainsi, les disques évacuent mieux la chaleur et le freinage conserve son efficacité.
 

Le sifflement

Il n’est pas forcément obligatoire de s’inquiéter quand les plaquettes de frein sifflent. Cela est notamment le cas lorsqu’elles sont neuves. Dans ce cas, les plaquettes ont en quelque sorte besoin d’une période d’adaptation, afin de s’adapter à la forme des disques. On estime qu’il faut entre 300 et 500 kilomètres parcourus pour que les plaquettes atteignent leur efficacité maximale. Il n’y a donc rien d’autre à faire que d’être patient.
 

Mais si une plaquette de frein neuve siffle à l’issue de la période de rodage, c’est sans doute parce qu’elle a été mal montée. Cela entraîne un mauvais angle de contact avec le disque, d’où le sifflement caractéristique. Il est alors possible pour le garagiste d’élimer les bords des deux éléments, pour que le contact se fasse plus en douceur.

Les causes possibles

 

Si nous étudions principalement ici les soucis mécaniques, il ne faut pas perdre de vue que les plaquettes sont sensibles à l’environnement extérieur. En hiver, le froid et l’humidité peuvent entraîner la formation d’une couche de givre. Il faut alors procéder à un dégivrage en roulant à vitesse modérée pendant plusieurs minutes.
 

Dans le même ordre d’idée, une feuille, une branche ou un caillou peuvent s’immiscer dans le système et nuire à ses performances. Un professionnel n’a pas d’autre choix que de procéder à un démontage pour définir avec certitude l’origine du problème.
 

Si vous vous demandez pourquoi "Quand je freine, ma voiture siffle ?" voici les causes possibles, en dehors de ces phénomènes « naturels » :
 

 - La première est la plus logique : il s’agit d’une usure prononcée des plaquettes, et c’est leur dernière couche, qui est dure, qui entre en contact avec le disque. De manière générale, le seuil d’épaisseur toléré se situe à 3mm. En dessous, il faut procéder à un changement.
 

 - Si vos plaquettes sont en bon état, c’est-à-dire relativement récentes, et que le sifflement apparaît, il est possible que les disques de frein soient rayés. Il convient donc de les contrôler, et peut-être de les changer.
 

 - Un excès de saleté, et notamment de poussière, peut expliquer que la plaquette de frein siffle. Ici, les pistons ne peuvent pas remplir leur rôle correctement. Comment enlever le bruit émis par les plaquettes de frein dans ce cas ? Un technicien de chez First Stop, qui possède les produits spécifiques pour cela, procède à un nettoyage.
 

- Si les plaquettes subissent une vitrification, leur surface devient lisse et dure. Ainsi, à température élevée, la surface va glisser sur le disque au lieu d’accrocher. Le freinage, dans ces conditions, perd en efficacité et la distance nécessaire pour stopper le véhicule est plus longue que d’ordinaire.
 

- Après avoir freiné, si le sifflement continue alors que vous n’exercez plus de pression sur la pédale, c’est parce que le piston d’étrier éprouve des difficultés à reprendre sa place initiale. Il est peut être grippé, ou tout simplement très sale. Dans tous les cas, il est nécessaire qu’un garagiste intervienne.
 

- Très rarement, il peut arriver que la plaquette de frein siffle si elle n’est pas adaptée à l’étrier qui lui sert de support. Elle se déplace alors plus que demandé, ce qui entraîne une usure plus rapide. Ce phénomène se remarque de façon plus évidente lorsque le véhicule est en marche arrière.
 

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.