Plaquettes de frein arrière

Plaquettes de frein arrière : des éléments essentiels du dispositif de freinage

Les plaquettes de frein arrière sont présentes dans les véhicules équipés de freins à disques. Il s’agit d’un dispositif de freinage qui est une alternative à celui, plus ancien, des freins à tambour.

Grâce aux disques et aux plaquettes, le freinage se fait de manière plus progressive et plus efficace. Il n’y a pas de risque de blocage des roues et donc de perte de contrôle du véhicule en cas de freinage d’urgence.
 

Ces plaquettes, qu’elles soient situées à l’avant ou à l’arrière de l’automobile, sont donc des pièces essentielles de l’ensemble du dispositif de freinage. Elles doivent être en parfait état de fonctionnement pour garantir la sécurité du conducteur et de ses passagers. A ce titre, il est primordial de les faire contrôler régulièrement.
 

Ce sont en effet des pièces qui s’usent au fil des mois et des kilomètres. Il faut être particulièrement attentif aux signes qui laissent penser à une détérioration. Quand ils se manifestent, inutile de vouloir procéder soi-même à un diagnostic ou une réparation.
 

La meilleure attitude, dans ce cas précis, est de remettre la voiture entre les mains expertes des garagistes des centres First Stop. Quels que soit la marque ou le modèle de la voiture, ils connaissent les subtilités du dispositif de freinage dans ses moindres détails.

Pour un excellent rapport qualité-prix, ils effectuent un diagnostic et procèdent le cas échéant à une réparation ou un remplacement de pièces. Il s’agit de la meilleure solution pour repartir sereinement au volant d’une voiture débarrassée de ses problèmes de frein.
 

plaquettes

Une usure inévitable

Quand changer les plaquettes de frein arrière ? La question est inévitable, car ces éléments, comme nous l’avons vu, ne disposent pas d’une durée de vie illimitée. Le fonctionnement même du système de freinage explique que les plaquettes de frein avant ou arrière soient soumises à une usure.
 

Ainsi, lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein, cette impulsion est envoyée au maître-cylindre, qui est en quelque sorte la maison-mère du dispositif. Celui-ci transforme cette pression mécanique en pression hydraulique : le liquide de frein est envoyé jusqu’aux étriers, et les plaquettes entrent en contact avec le disque. Or, ce dernier est solidaire de la roue : le frottement diminue la rotation, et le véhicule freine.
 

Il est important de comprendre que le fonctionnement même du dispositif entraîne des températures extrêmement élevées, pouvant facilement atteindre les 800°. Pour que le freinage soit efficace et que la chaleur se dissipe, les plaquettes de frein arrière perdent de la matière à chaque fois qu’elles sont sollicitées.
 

La vitesse d'usure

Une plaquette qui s’use est donc une plaquette qui fonctionne correctement. La détérioration dépend de plusieurs facteurs. Outre le nombre de kilomètres parcourus, le type de conduite joue un rôle essentiel. Il est évident qu’une conduite sportive, avec de nombreuses accélérations et de multiples coups de frein, sollicite énormément les plaquettes.

D’autre part, une voiture qui est uniquement utilisée en ville freine bien davantage qu’une autre qui n’effectue que des trajets sur des voies rapides.
 

Enfin, lorsque l’on freine, le poids du véhicule se projette vers l’avant. Ce sont donc les plaquettes situées à cet endroit qui supportent l’essentiel du freinage (environ 70%) et qui se détériorent le plus rapidement.
 

Quand les changer ? 

Il n’existe pas de vérité absolue en la matière. Comme nous l’avons vu, bon nombre de facteurs interviennent dans la durée de vie des plaquettes de frein arrière. De manière purement indicative, on estime que le changement doit intervenir tous les 20 à 30.000 kilomètres.
 

Pour rester performantes, les plaquettes ne doivent pas perdre trop d’épaisseur. On estime qu’en dessous de 3 millimètres, elles doivent être remplacées. Un contrôle visuel peut suffire pour s’en rendre compte, mais il est conseillé de s’en remettre à l’expertise d’un professionnel.
 

Il est important de comprendre qu’un changement de plaquettes n’entraîne pas obligatoirement un remplacement de disques. En revanche, si ces derniers sont en fin de vie et doivent être changés, cela implique également le renouvellement des plaquettes.

Enfin, on ne peut pas changer les plaquettes d’une seule roue. Ce sont en effet celles du même train, avant ou arrière, qui doivent l’être simultanément. Dans le cas contraire, le freinage serait déséquilibré et le risque d’accident réel.
 

Les signes d’usure

Il est particulièrement important de connaître les signes de détérioration des plaquettes pour pouvoir réagir en conséquence. Encore une fois, quand ils se produisent, ne vous lancez pas dans un diagnostic hasardeux. Faites confiance aux professionnels des centres First Stop.

 

Le voyant d'alerte

Il est présent sur la plupart des véhicules récents. Il représente un cercle, entouré d’arcs de cercle discontinus à sa gauche et à sa droite. Dans certains modèles de plaquettes, il existe en effet un témoin d’usure. Quand celui-ci entre en contact avec le disque, le voyant présent sur le tableau de bord s’allume.
 

Dans ce cas, cela indique clairement que l’épaisseur des plaquettes se rapproche du seuil minimal. Il n’y a pas d’autre alternative que de procéder à un remplacement.
 

Les autres symptômes

- Si, lorsque vous freinez, cela s’accompagne d’un son particulièrement aigu, c’est sans doute car ce n’est plus le matériel de friction qui entre en contact avec le disque, mais la base métallique des plaquettes.

Il est particulièrement dangereux de continuer à utiliser sa voiture dans ces conditions. De surcroît, cela risque d’endommager sérieusement le disque de frein.
 

- Il est possible que la sensation sous votre pied, quand vous appuyez sur la pédale de frein, soit inhabituelle, comme si elle était spongieuse. Il est toujours possible de freiner, mais cela demande d’appuyer avec plus d’amplitude sur la pédale. Cela peut constituer un problème en cas de freinage d’urgence.
 

- Si vous constatez une odeur de brûlé, perceptible dans l’habitacle, la première chose à faire est de vérifier si vous n’avez pas oublié de desserrer le frein à main.

Si cela n’est pas le cas, il est possible que l’un des étriers de frein soit coincé. Il ne faut pas continuer à conduire dans ces conditions, mais au contraire amener la voiture dans un garage First Stop sans perdre de temps.
 

- Enfin, des plaquettes de frein arrière usées entraînent une détérioration de l'efficacité du freinage. Celui-ci devient moins réactif, et la distance de freinage s’allonge. Inutile de préciser que cela a une influence très négative sur votre sécurité et celle des autres usagers de la route.
 

- Enfin, il peut arriver que la voiture se déporte au moment du freinage. Ceci est le cas si une plaquette est beaucoup plus usée que celle de la roue opposée. La voiture tire alors du côté où la plaquette est la moins détériorée, car le freinage est plus rapide et plus efficace à cet endroit.
 

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.