Les freins de la voiture

Freins de la voiture : plusieurs options pour plusieurs usages

Les freins arrière et avant permettent au conducteur de ralentir la voiture, voire même de l’immobiliser. Pour cela, chaque véhicule est équipé de plusieurs systèmes qui, dans la plupart des cas, ne se substituent pas les uns aux autres. Chacun, en effet, est prévu pour être utilisé dans des circonstances spécifiques.

 

Globalement, le système de freinage est l’un des éléments essentiels de la sécurité du conducteur et de ses passagers. Il est essentiel qu’il soit en parfait état de fonctionnement. Sans cela, le freinage peut être moins réactif, et la distance nécessaire pour immobiliser l’automobile est susceptible de s’accroître, ce qui constitue un danger potentiel.

 

Si vous sentez que votre voiture connaît des signes de faiblesse à ce niveau-là, la pire des choses est de traiter le problème à la légère et de remettre à plus tard un diagnostic complet. Bien au contraire, à la moindre anomalie, il est préférable de se rendre rapidement dans l’un des centres First Stop.

 

Quel que soit le dysfonctionnement, nos techniciens possèdent toutes les qualifications pour cerner avec précision l’origine de l’anomalie. Ils procèdent le cas échéant à une réparation, ou un changement de pièces si nécessaire.

Pour circuler l’esprit tranquille et avec un dispositif de freinage en parfait état de marche, faites appel au savoir-faire de nos professionnels.

Les différents moyens de ralentir la voiture

Pour que le véhicule perde de la vitesse, la personne qui est au volant dispose de plusieures options. Chacune possède ses propres caractéristiques, qu’il convient de connaître fin de les utiliser à bon escient.

pédale de frein

La pédale

 

Nous savons tous où est située cette pédale, et ce qu’il convient de faire pour que la voiture ralentisse. Néanmoins, qu’en est-il du mécanisme qui se déclenche lorsque nous l’utilisons ? On ne s’intéressera ici qu’au système des disques et plaquettes, car celui des tambours et des mâchoires, moins performant, a tendance à disparaître peu à peu.

 

Quand le conducteur exerce une pression sur la pédale, la force est transmise au servofrein, dont le rôle est de la démultiplier. Puis, cette pression mécanique parvient jusqu’à la maison-mère du dispositif : le maître-cylindre.

Celui-ci joue un rôle particulièrement important, puisque grâce à lui, c’est une pression hydraulique qui se met en action, par l’entremise du liquide de frein. Ce liquide, via les canalisations prévues à cet effet, va parcourir l’ensemble du dispositif pour parvenir jusqu’aux étriers.

 

Les plaquettes, qui sont montées dessus, vont alors se mouvoir pour entrer en contact avec le disque. Il se produit alors un frottement, qui ralentit la vitesse de rotation de ce dernier, et donc de la roue dont il est solidaire. Le véhicule perd donc de la vitesse.

 

Le dispositif est équipé de deux circuits distincts. Le premier alimente la roue avant gauche et la roue arrière droite, et le second les deux autres. Cela permet de conserver un freinage équilibré, même en cas de dysfonctionnement de l’un des deux circuits.

 

Depuis plusieurs décennies, de nombreuses innovations ont vu le jour pour améliorer le système de freinage et ainsi garantir la sécurité des usagers. La plus ancienne et la plus célèbre, l’ABS, a été complétée par l’ESP (Electronic Stability Program) et l’AFU (Aide au Freinage d’Urgence).

Le frein à main

 

Selon les appellations, il est également appelé « d’urgence » ou « de stationnement ». Il s’actionne grâce au levier prévu à cet effet, qui est généralement présent entre les deux sièges avant du véhicule. S’il était auparavant mécanique, il est de plus en plus souvent électrique sur les véhicules modernes.

Il arrive également qu’il s’actionne via une commande du tableau de bord, ou encore par l'entremise de la pédale.

 

Ce dispositif est généralement maîtrisé par l’ensemble des usagers. Il est avant tout utilisé pour maintenir la voiture à l’arrêt une fois qu’elle est stationnée. Il est parfois utile, si l’automobile est garée dans une pente particulièrement abrupte, de passer la première vitesse pour renforcer son action. Attention toutefois à ne pas être surpris dans ce cas lorsque l’on remet le contact !

 

Si cela est moins courant, le frein à main est susceptible d’être utilisé dans la conduite de tous les jours, en l’occurrence lors des démarrages en cote. En attendant que le point de patinage soit atteint, et parce que le conducteur utilise déjà son pied droit sur la pédale d’accélération, il l’actionne pour maintenir le véhicule immobile. Cette manœuvre, qui effraie en règle générale tous les candidats au permis de conduire, requiert un peu d’entraînement pour être maîtrisée, mais elle se révèle particulièrement utile.

 

Enfin, en cas de défaillance du système de freinage habituel, le frein à main peut se substituer à celui-ci pour ralentir le véhicule, même s’il n’est pas aussi efficace.

Une autre astuce pour ralentir la voiture

 

Il existe une autre alternative pour faire perdre de la vitesse à l’automobile. Il s’agit du frein moteur, qui est une appellation quelque peu erronée, puisqu’il ne fait pas appel à un dispositif de freinage.

Ici, ce n’est pas un élément matériel qui va permettre de ralentir, mais un phénomène mécanique. Tous les conducteurs l’utilisent à un moment ou à un autre, sans en avoir forcément conscience.

 

Pour l’utiliser, il suffit tout simplement de retirer son pied de la pédale d’accélération. Ceci a pour effet de priver le moteur de carburant, et donc de faire décélérer la voiture.

Ce phénomène se ressent de façon particulièrement marquée sur les 1ère, 2ème et 3ème vitesse, et encore plus lorsque le moteur tourne sur de hauts régimes. Cela n’est évidemment possible que sur les véhicules équipés de boîte de vitesses manuelles.

 

Le frein moteur se révèle très efficace lorsque l’usager est engagé en descente sur une forte pente. Il possède certains avantages, notamment liés aux économies qu’il permet de réaliser. En effet, son utilisation n’utilise pas par définition de carburant, et elle permet de soulager certains éléments du dispositif de freinage, notamment les disques et les plaquettes de frein.

 

Ces derniers sont en effet des pièces d’usure, qui doivent être remplacées à intervalles réguliers. Si elles sont moins utilisées, c’est leur longévité qui se trouve augmentée.

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.