L'étrier de frein

L'étrier de frein : une pièce essentielle du système de freinage

L’étrier de frein est une pièce importante du dispositif de freinage, et il est pourtant assez méconnu de la plupart des automobilistes. Pour tout dire, la plupart d’entre eux ignorent même son existence. Le rôle de cette pièce est de relier les plaquettes et le disque de frein. Sans elle, il n’est tout simplement pas possible de freiner.

 

L’étrier peut subir des défaillances, ce qui entraîne une détérioration de l’efficacité du freinage. Il convient donc de rester vigilant à ce sujet et de connaître les signes inhérents à ce type de problème.

 

Le système de freinage, dans son ensemble, est un dispositif assez complexe, constitué de multiples éléments reliés entre eux. Si l’on n’est pas soi-même un spécialiste de la mécanique, il n’est pas conseillé de procéder à un diagnostic, et encore moins à des réparations.

 

Commettre des erreurs à ce niveau pourrait en effet avoir des conséquences importantes, car un véhicule qui ne freine pas correctement constitue un danger, non seulement pour vous et vos passagers, mais également pour toutes les personnes que vous serez amené à croiser dans votre parcours.

 

En cas de manifestation inhabituelle ou de doute quant aux performances de vos freins, la plus sage décision est de se rendre aussi rapidement que possible dans un garage First Stop. Nos professionnels possèdent toutes les compétences pour déterminer avec précision l’origine du problème et y apporter la solution la plus adaptée, à un rapport qualité-prix très compétitif.

Ainsi, en cas de souci ou pour partir en vacances l’esprit tranquille, n’hésitez pas à confier votre véhicule à l’un de nos centres.

étrier

Le système de freinage

Pour le résumer de façon succincte mais exacte, on peut dire qu’il a pour objectif de diminuer la vitesse de la voiture, jusqu’à son arrêt total. Pour cela, il s’appuie sur la friction entre deux éléments qui entrent en contact.

 

Il ne faut jamais perdre de vue que l’efficacité du freinage est une notion relative, qui dépend de certains facteurs. Le poids de la voiture, sa vitesse au moment du freinage et la qualité des matériaux jouent ainsi un rôle prépondérant.

 

Le fait de freiner entraîne des températures très élevées, pouvant tutoyer les 800°. Quand une automobile freine, son poids est naturellement projeté vers l’avant. Ce sont donc les freins situés à cet endroit qui absorbent la plus grande majorité du choc (70% environ). Ils doivent donc être changés plus régulièrement que ceux situés à l’arrière.

Le fonctionnement

 

Les différentes pièces du système de freinage sont reliées les unes aux autres. C’est la pression hydraulique, via le liquide de frein, qui les fait fonctionner.

Quand le conducteur utilise la pédale de frein, le maître-cylindre pousse le liquide, qui va circuler dans les canalisations jusqu’aux fameux étriers.

 

Il existe deux circuits distincts : l’un alimente la roue avant droite et la roue arrière gauche, et le second les deux autres. Ainsi, si un problème survient sur l’un des circuits, le freinage reste performant et équilibré.

 

Grâce à la pression, les plaquettes de frein entrent en contact avec les disques, situés sur le moyeu. Il se crée alors une résistance, qui empêche les roues de tourner librement, ce qui diminue leur vitesse de rotation. Plus concrètement, le véhicule freine.

Le frein de service

 

Une voiture peut freiner de deux façons différentes : via le frein de service (quand le conducteur appuie sur la pédale) ou par l’entremise du frein à main (principalement pour garder le véhicule immobilisé quand il est garé). Il existe également le frein moteur, mais qui repose sur un phénomène mécanique.

 

Les éléments du frein de service

 

On ne s’intéresse ici qu’au frein de service, qui utilise constamment les étriers. Voici les éléments qui le constituent :

 

- Le maître-cylindre, qui est en quelque sorte la maison-mère de l’ensemble du système ;

 

- Le liquide de frein, sur lequel tout repose. Il doit être remplacé tous les deux ans environ ;

 

- Les étriers : c’est là que sont logées les plaquettes ;

 

- Les plaquettes sont au nombre de deux par roues, et chacune est située de part et d’autre du disque. La partie qui entre en contact avec ce dernier, et qui s’use au fil du temps, est appelée garniture.

 

- Les disques : ils sont solidaires de la roue. Ainsi, lorsqu’il y a friction entre eux et les plaquettes, la vitesse de rotation diminue.

L’étrier de frein

C’est grâce à lui que s’exerce une pression sur les plaquettes. Il en existe plusieurs sortes :

 

- L’étrier flottant est celui que l’on retrouve le plus, car sa conception est plus simple et il est du coup moins coûteux. Si la plaquette extérieure reçoit la pression, c’est celle située à l’intérieur qui est poussée contre le disque, grâce à un système coulissant.

 

- L’étrier fixe est présent sur les véhicules haut de gamme. Ici, par l’entremise des pistons situés sur chaque côté du disque, les deux plaquettes entrent en contact avec le disque. La force de freinage est donc mieux répartie.

Quand changer l’étrier ?

 

Un problème d’étrier de frein, qui est grippé ou bloqué, a des conséquences sur l’efficacité du freinage. En effet, en cas de dysfonctionnement, cela peut affecter la pression exercée par les plaquettes sur le disque. Or, si cette pression est insuffisante, la friction est moins importante et le véhicule ne freine plus correctement. Dans ce cas, la voiture peut devenir difficilement contrôlable et la distance de freinage augmente.

 

Lorsque l’on change l’étrier, il est très souvent recommandé de remplacer également plaquettes et disques de frein. En effet, une anomalie de l’étrier entraîne fréquemment une surchauffe de ces éléments, qui finissent par être défectueux.

 

Les signes dont il faut tenir compte

Lorsque les étriers de frein sont défectueux, il convient de réagir promptement et de se rendre dans un garage First Stop sans attendre. Voici les signes qui doivent vous alerter, car ils annoncent peut-être un dysfonctionnement au niveau des étriers :

 

- Des bruits inhabituels apparaissent quand vous actionnez la pédale de frein. Il peut s’agir de grincements, de claquements ou de sifflements ;

 

- Les roues vibrent lors du freinage ;

 

- Le véhicule a tendance à se déporter et à quitter sa trajectoire quand vous freinez ;

 

- Les plaquettes sont collées au disque, ce qui entraîne une surchauffe et une usure prématurée de ce dernier.

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.