Les disques de frein

Disques de frein : un élément primordial pour garantir la sécurité des usagers

Les freins à disque font partie intégrante du dispositif de freinage du véhicule. Ils sont apparus dans les années 1950 et étaient au départ dévolus aux voitures de course, notamment dans le cadre des 24 heures du Mans. Ils se sont ensuite répandus, d'abord sur les véhicules de luxe puis sur l'ensemble des voitures de tourisme.
 

Aujourd'hui, si l'on retrouve encore des freins à tambour sur les roues de certaines voitures d'entrée de gamme, les disques de frein avant et arrière sont présent sur les quatre roues de l'immense majorité du parc automobile : berlines familiales, voitures de sport, fourgonnettes, camions...
 

Ces disques n’ont pas une durée de vie illimitée. Ils doivent en effet être changés à intervalles réguliers. Cela, pour des raisons évidentes de sécurité, ne doit surtout pas être pris à la légère. A moins d’être un professionnel de la mécanique, il est très fortement conseillé de confier dans ce cas son véhicule à un expert d’un centre First Stop.
 

Réaliser soi-même le changement des disques revient à prendre le risque d’une mauvaise manipulation, aux conséquences potentiellement graves. Nos techniciens connaissent et maîtrisent parfaitement tous les gestes inhérents à cette opération. Pour un très bon rapport qualité-prix, vous êtes ainsi assuré de reprendre la route dans des conditions de sécurité optimales.
 

Les disques de frein

Ils sont composés de divers éléments, qui ont chacun leur importance pour assurer un freinage efficace.

Ils sont en général en acier ou en fer, mais peuvent également être en céramique ou en carbone dans certaines voitures de luxe. Il en existe plusieurs sortes, et l’on retrouve ainsi le disque de frein plein ou encore ventilé.
 

Également indispensable dans le dispositif de freinage, la plaquette est un élément essentiel, qui exerce une pression sur le disque. C’est cette friction qui permet au véhicule de ralentir, voire de s’arrêter totalement. Au sein de la plaquette, on trouve une partie appelée garniture : c’est elle qui est en contact avec le disque et, à ce titre, elle s’use au fil des mois et des kilomètres parcourus. Ces garnitures, selon le type de voiture, peuvent être constituées de divers matériaux (semi-métalliques, naturels ou en céramique), ce qui a une influence sur plusieurs éléments non négligeables :
 

- La qualité du freinage ;

- Le bruit émis quand le conducteur sollicite ses freins ;

- La durée de vie de la plaquette.
 

Le piston, quant lui, est un composant cylindrique qui pousse les plaquettes contre le disque quand le conducteur exerce une pression sur la pédale de frein. En fonction des systèmes, on peut trouver sur un véhicule un nombre variable de pistons. Plus ce nombre est élevé, plus la qualité du freinage est au rendez-vous. Mais cela va également de pair avec un fonctionnement plus complexe et un coût plus important.
 

Enfin, sur certains véhicules modernes, on trouve des capteurs qui sont présents dans les plaquettes. Ils permettent d’alerter le conducteur quand ces dernières commencent à être usées et qu’il faut les changer dans un laps de temps assez court.

freinage

Le fonctionnement

Dans le cadre de la sécurité du conducteur, de ses passagers mais également des autres usagers de la route, les freins doivent réagir instantanément quand le conducteur appuie sur la pédale. Quand cette action est effectuée, le liquide hydraulique ce diffuse dans un conduit : les pistons bougent et poussent les plaquettes contre le disque.

Plus le conducteur appuie fortement sur la pédale, plus la pression est forte au sein du conduit hydraulique : la pression exercée par les plaquettes sur le disque est alors d’autant plus importante.
 

De manière concrète, les plaquettes ne bougent que de quelques millimètres seulement. Naturellement, ils se rétractent et reviennent dans leur position initiale dès que le conducteur relâche la pédale de frein.
 

Les avantages

De manière schématique, on retrouve dans le système de freinage des véhicules deux types de freins distincts. Les freins à tambour sont relativement peu coûteux, que ce soit à l’achat ou dans le cadre de l’entretien. Nous l’avons dit, ils se retrouvent principalement à l’arrière des petites voitures.
 

Les freins à disque, eux, ont tendance à se démocratiser depuis quelques années. Ils comportent plusieurs avantages non négligeables :
 

- La qualité du freinage est nettement supérieure par rapport à celle du frein à tambour ;
 

- Ils permettent de freiner de façon plus subtile car plus progressive. C’est un confort d’utilisation non négligeable par rapport au frein à tambour ;
 

- Parce qu’ils sont mieux exposés à l’environnement, ils refroidissent plus facilement et dissipent plus efficacement la chaleur qui se manifeste lors du freinage.
 

- Enfin, ils fonctionnement parfaitement avec les dispositifs modernes d’aide à la conduite. C’est notamment le cas avec l’ABS, qui permet d’éviter le blocage des roues en cas de freinage particulièrement violent.
 

Quand faut-il changer les disques ?

Le fonctionnement même du dispositif de freinage rend une usure inévitable. A force d’entrer en contact les uns avec les autres, les plaquettes et les disques se dégradent, jusqu’à devenir hors d’usage.

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’entrer en jeu pour déterminer la vitesse à laquelle les disques s’usent. Il est évident qu’une conduite sportive, basée sur de multiples accélérations et freinages, a une conséquence directe sur leur durée de vie.
 

Dans le même ordre idée, plus un véhicule est lourd (soit en raison de son gabarit soit parce qu’il est très chargé), plus il est nécessaire de solliciter les freins pour parvenir à ralentir correctement.

Enfin, une conduite régulière sur des petites routes de montagne, particulièrement sinueuses ou en mauvais état, a également des répercussions sur l’usure des disques.
 

En dehors de ces considérations, il est important de se référer au carnet d’entretien du véhicule. Lui seul fait foi dans ce domaine et indique à quelle fréquence les disques doivent être changés. Une indication importante qu’il faut néanmoins nuancer en fonction des éléments cités plus haut. A titre purement indicatif, on estime qu'un disque a une durée de vie qui oscille entre 60.000 et 80.000 kilomètres.
 

 Attention  : un changement de disques implique obligatoirement un changement des plaquettes. Mais la réciproque est fausse. Ainsi, vous pouvez parfaitement conserver vos disques alors que les plaquettes témoignent d’une usure avancée. Il faut bien entendu pour cela qu'ils soient encore en état de fonctionner correctement. On estime qu'en général, les plaquettes doivent être changées deux fois plus fréquemment que les disques.

Quelques signes avant-coureurs
 

Il est possible de reconnaître certains indices qui laissent à penser que le temps est venu de procéder au changement des disques. Dans ce cas, il est urgent de se rendre rapidement dans un centre First Stop pour en avoir le cœur net : nos professionnels détermineront avec exactitude si un changement est nécessaire.
 

Ainsi, réagissez sans tarder si :

- La pédale de frein se met à trembler ou semble devenir plus molle ;

- Quand vous freinez, un bruit tel un sifflement ou un grincement se manifeste ;

- Le freinage ne se fait plus de manière fluide et comporte des à-coups ;

- Pour être efficace, le frein à main doit être serré de façon anormalement importante.

Grâce à First Stop, une dépense maîtrisée

Il n’est pas possible de déterminer à l’avance le prix des disques et plaquettes de frein. Le modèle du véhicule a ainsi une incidence non négligeable. Chez First Stop, nous garantissons un travail d’une qualité irréprochable, à des tarifs très compétitifs. Nos professionnels choisissent les meilleurs freins à disque pour votre voiture, ventilés ou plein, et vous pouvez repartir sereinement de notre garage.

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.