Usure des pneus : les causes possibles

Le contrôle de l’usure des pneus de voiture est un réflexe que chaque automobiliste doit avoir. Il faut savoir, en effet, qu’un pneu détérioré ne peut plus remplir sa fonction de façon optimale. Dès lors, c’est la sécurité même des occupants du véhicule qui est susceptible d’être remise en cause : problèmes d’adhérence, de tenue de route, de distance de freinage, d’aquaplaning...


La plus grande difficulté en la matière est qu’il existe plusieurs types d’usures... La première est « normale », et correspond à un phénomène naturel en raison des différents trajets et des milliers de kilomètres parcourus.

La seconde, en revanche, est le signe qu’il existe un problème mécanique : l’usure du pneu en est simplement la conséquence...

Lorsque l’on n’est pas un professionnel, il est extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible, de poser un diagnostic face à un pneumatique endommagé. Le meilleur réflexe à avoir, dans ce cas de figure, est de se rendre rapidement dans un centre First Stop.

Nos techniciens, grâce à leur expérience et leur savoir-faire, sauront déterminer l’origine du souci et y apporter la réponse adéquate.

Il s’agit de la meilleure solution, pour un rapport qualité-prix très compétitif, de continuer à rouler dans d’excellentes conditions de sécurité.

 

L’usure normale des pneus

 

Nous savons tous que le pneumatique, en raison de la nature même de sa conception, ne dispose pas d’une durée de vie infinie. Tôt ou tard, nous sommes amenés à le changer. La question qui taraude la majeure partie des automobilistes est la suivante : « Quelle est la durée d'un pneu ? ».


Il n’existe pas de réponse absolue à cette interrogation. En effet, bon nombre de facteurs vont avoir une influence sur la longévité :

 

  • Naturellement et en premier lieu, il existe une corrélation évidente, sur laquelle il est inutile de s'apesantir, entre le nombre de km parcourus et l'usure du pneu.

  • La qualité de l’équipement : nous pouvons parfois être tentés, pour des raisons de coût, de choisir des modèles premier prix. Ce n’est toujours efficient, car ceux-ci durent moins longtemps que d’autres de qualité supérieure.

  •  Le type de conduite : une personne qui a une conduite très sportive, avec des accélérations très soudaines et de brusques coups de frein, va user plus rapidement ses pneus qu’une autre, adepte d’une façon de conduire beaucoup plus souple.

  •  Les routes que vous empruntez régulièrement ont également une influence. Les surfaces rugueuses ou abrasives vont ainsi diminuer la durée de vie du pneu. Les routes peu ou mal entretenues sont ainsi à éviter, notamment si votre style de conduite est plutôt agressif.

  •  La température, enfin, est à considérer avec la plus grande attention, avec comme point de bascule la barre symbolique des 7°C. Utiliser des pneus été quand le thermomètre se situe au-dessous ou des pneus d’hiver quand il fait plus chaud va accélérer l’usure de vos pneus.

 

Un témoin pour vous assister

Comment savoir si nos pneus sont usés ? En matière de mesure et de limite d’usure du pneu, un témoin ou indicateur est présent pour renseigner l’automobiliste. Il s’élève à une hauteur de 1,6 mm et si la bande de roulement, c’est-à-dire la partie du pneu au contact du sol, atteint ce témoin, il est alors temps procéder à un changement.


Il s’agit en l’occurrence d’une limite légale : rouler si l’indicateur est atteint est passible d’une amende, et le véhicule, dans ces conditions, ne passera pas le contrôle technique.
 

 

L’usure anormale de la bande de roulement


C’est naturellement cette partie du pneumatique qui s’use le plus rapidement. Mais les manifestations peuvent prendre des formes assez variées... Voici les plus répandues.

Attention : Comment savoir quand il faut changer les pneus ? Gardez une nouvelle fois à l'esprit que vérifier l'usure des pneus n'est en aucun cas à la portée de tous les automobilistes...

 

L’usure de la partie centrale

Cette zone supporte la plus grande partie du poids du véhicule. Si elle est nettement plus endommagée que le reste de l’équipement, un surgonflage est potentiellement en cause.

 

Vérifiez donc la pression du ou des pneus concerné(s), et ajustez-là si nécessaire.

 

Attention : le contrôle et l’ajustement de la pression doit toujours se faire sur un véhicule à froid. Ce dernier ne doit pas avoir circulé au cours des deux dernières heures ou bien, dans le pire des cas, avoir roulé moins de trois kilomètres à vitesse réduite.

 

 

L’usure des bords

 

Il s’agit ici de la zone la plus rapprochée des flancs. Si elle apparaît comme très usée, bien plus que les autres parties du pneu, c’est cette fois un sous-gonflage qu’il faut envisager.

 

Une pression inférieure à celle recommandée par le constructeur amplifie la détérioration des bords et peut également aboutir, sur de longs trajets, à un échauffement trop élevé. La durée de vie du pneu est alors remise en cause, et une défaillance soudaine n’est pas à exclure.

 

Dans ce cas, et en raison d’une résistance accrue au roulement, la consommation de carburant est supérieure à la moyenne.

 

Pour remédier au problème, il convient de suivre les recommandations expliquées ci-avant. Les préconisations du constructeur, concernant la pression de gonflage idoine, se trouvent sur une étiquette présente dans le carnet de bord et à un autre endroit, qui varie selon les modèles et les marques (clapet du bouchon de carburant, arête intérieure de la portière du conducteur).


L’usure irrégulière


Si la bande de roulement n’est pas abimée de manière uniforme, cela signifie peut-être que l'usure du pneu est due au parallélisme.

Dans ce cas, il n’y a pas d’autre issue que de s’en remettre à l’expertise professionnelle des techniciens First Stop, qui procèderont si nécessaire au réglage des divers angles.

 

L’usure en vagues


Si la bande de roulement est usée en vagues ou en facettes, la géométrie est potentiellement en cause, de même que les suspensions, qui peuvent être en mauvais état.
Un garagiste est le plus à même de poser un diagnostic précis : en plus de procéder à un examen minutieux du parallélisme, il va également inspecter avec minutie les amortisseurs du véhicule.


Le cas de l’épaule


L’épaule du pneu correspond à la zone située entre le flanc et la bande de roulement. Ici, on ne parle pas d’usure à proprement parler, mais d’une perforation. Peuvent être en cause un clou ou tout autre objet tranchant, ou bien un nid-de-poule.
Une telle anomalie doit être inspectée le plus rapidement possible. Il est fortement déconseillé de continuer à rouler dans ces conditions. Il faut savoir, malheureusement, que dans la plupart des cas, un trou situé à cet endroit exclut toute réparation : il faut se préparer à devoir opérer à un changement de pneu.

Vous voulez en voir plus ? Retour à tous les Conseils pneus