Pneus du véhicule : tout ce qu’il faut savoir

Le pneumatique de la voiture est un élément qui est naturellement connu de la totalité des usagers. Nous savons tous qu’il est indispensable à la bonne marche du véhicule. Pourtant, il n’est pas aussi basique qu’il n’en a l’air de prime abord. Il en existe ainsi plusieurs catégories : au moment de le choisir, mieux vaut appréhender les conditions dans lesquelles on va l’utiliser la plupart du temps... Il est également important de savoir que désormais, chaque pneumatique est accompagné quand il est neuf d’une étiquette, qui fournit à son sujet de précieuses indications. Il est donc préférable d’être capable de décrypter ces informations. Où acheter ses pneus pour voiture ? Le plus simple et le plus sage est de se rendre dans un centre First Stop, où nos techniciens sauront vous conseiller et vous dire quelle est la meilleure marque de pneus pour votre auto. Pour un rapport qualité-prix extrêmement compétitif, ils s’assurent du montage et vous débarrassent des exemplaires usagés. Très rapidement, vous avez l’assurance de repartir dans des conditions de sécurité optimales.

Le rôle du pneu

 

Tout conducteur est capable de l'identifier dans une automobile. Et bien entendu, ce n’est un secret pour personne qu’il permet à celle-ci de rouler. Mais quand on se lance dans une réflexion quelque peu approfondie, il est intéressant de relever certains faits. Ainsi, il est le seul élément du véhicule à être en contact avec la route : il n’y a rien d’autre qui assure la liaison avec le sol. Voici déjà un excellent argument pour mesurer son caractère essentiel. Il est absolument primordial au regard de la sécurité routière. Nous ne parlons pas seulement ici de la vôtre et de celle des autres occupants de la voiture, mais également de celle des autres usagers de la route. Un exemplaire performant doit permettre de limiter la distance de freinage en cas de nécessité, ce qui évite d’emboutir le véhicule de la personne placée devant soi. Ceci est naturellement encore plus important en ce qui concerne les piétons. Quelles que soient les conditions météorologiques, les pneumatiques doivent accrocher la route de façon efficiente, afin que le conducteur garde en toutes circonstances le contrôle de la voiture. Si l’on observe une course de Formule 1, on constate que les pilotes sont contraints de changer de pneumatiques plusieurs fois par course. Ceci souligne deux choses : un modèle en bon état est synonyme de confort et de performance au niveau de la conduite, et d’autre part, il s’agit d’éléments consommables, qui doivent à ce titre être changés à intervalles réguliers.

Le rôle du pneu

 

Tout conducteur est capable de l'identifier dans une automobile. Et bien entendu, ce n’est un secret pour personne qu’il permet à celle-ci de rouler. Mais quand on se lance dans une réflexion quelque peu approfondie, il est intéressant de relever certains faits. Ainsi, il est le seul élément du véhicule à être en contact avec la route : il n’y a rien d’autre qui assure la liaison avec le sol. Voici déjà un excellent argument pour mesurer son caractère essentiel. Il est absolument primordial au regard de la sécurité routière. Nous ne parlons pas seulement ici de la vôtre et de celle des autres occupants de la voiture, mais également de celle des autres usagers de la route. Un exemplaire performant doit permettre de limiter la distance de freinage en cas de nécessité, ce qui évite d’emboutir le véhicule de la personne placée devant soi. Ceci est naturellement encore plus important en ce qui concerne les piétons. Quelles que soient les conditions météorologiques, les pneumatiques doivent accrocher la route de façon efficiente, afin que le conducteur garde en toutes circonstances le contrôle de la voiture. Si l’on observe une course de Formule 1, on constate que les pilotes sont contraints de changer de pneumatiques plusieurs fois par course. Ceci souligne deux choses : un modèle en bon état est synonyme de confort et de performance au niveau de la conduite, et d’autre part, il s’agit d’éléments consommables, qui doivent à ce titre être changés à intervalles réguliers.

 

Une étiquette informative

 

Nous connaissons tous le principe des étiquettes énergétiques, que l’on trouve sur de nombreux produits liés à l’électroménager ou encore dans le domaine de l’immobilier. Cela fait maintenant environ 10 ans (exactement depuis le 1er novembre 2012) que tout pneu vendu doit également être accompagné d’une étiquette conforme aux normes européennes en la matière. Depuis le 1er mai 2021, cette obligation s’est étendue aux poids lourds. Voici les différents critères concernés par l’étiquetage...

 

La résistance au roulement

 

Cette information est importante, car elle a une conséquence directe sur la consommation de carburant. La note s’étalonne entre A (le plus performant) et G (le moins performant). Toutefois, il convient de relativiser quelque peu cette notation : l’écart entre ces deux extrêmes est relativement minime, puisque l’économie réalisée est de l’ordre de 0,66l / 100 kilomètres... soit environ 1 euro sur cette distance.

 

Le freinage sur sol mouillé

 

Ici aussi, la notation comprend toutes les lettres entre A et G. Mais à la différence de la résistance au roulement, les différences sont conséquentes et cruciales au regard de la sécurité routière. En effet, sur sol humide, on relève une différence de distance de freinage de 18 mètres entre la meilleure note et la pire !

 

Le bruit de roulement

 

Il n’existe ici que trois niveaux : A, B ou C. Il faut noter que cette mesure, qui s’exprime en décibels, définit le bruit perçu à l’extérieur de la voiture (et non pas à l’intérieur).

 

L’adhérence sur neige

 

Il n’y a pas ici de notation, mais la présence (ou non) d’un pictogramme représentant un flocon de neige dans une montagne. Si ce dessin 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flakes) figure sur l’étiquette, c’est que le pneumatique est performant en matière de motricité et de freinage sur la neige.

 

L’adhérence sur glace

 

La présence du logo (une montagne dans un triangle) signifie que le pneu est capable d’avoir une distance de freinage sur glace plus courte : c’est ainsi la sécurité des occupants qui est optimisée. Ce pictogramme, à ce jour, ne concerne que les pneus destinés aux véhicules de tourisme.

 

Le QR Code

 

Il est présent sur la partie haute de l’étiquette. Un possesseur de smartphone, en le scannant, aboutit sur une fiche d’information détaillée du produit. Il accède notamment aux dates de début et de fin de production du pneumatique en question (ceci est différent de la date de production du pneu, qui figure quant à elle sur le flanc de celui-ci).

 

Des pneumatiques en fonction des saisons

 

Il n’existe pas qu’un seul modèle de pneus ! Au contraire, plusieurs caractéristiques sont disponibles, en fonction des conditions dans lesquelles vous allez rouler.

 

En été

 

Ces pneumatiques sont conçus pour les températures supérieures à 7°C. Ils se caractérisent par leur haute durée de vie et leur très bonne adhérence sur sol sec. Grâce à une gomme bien particulière, la tenue de route et le freinage sont garantis d’excellente qualité. Ces modèles pour l'été s’usent beaucoup moins vite que ceux d’hiver : on estime ainsi qu’en moyenne, il est possible d’effectuer le double de kilomètres par rapport à ces derniers.

 

En hiver

 

Les pneumatiques de ce type possèdent de nombreuses lamelles, qui leur permettent d’accrocher au maximum sur des routes enneigées ou verglacées. Ils sont conçus pour résister aux températures les plus basses. En revanche, ils perdent leurs propriétés s’ils sont utilisés lors de la saison estivale. Un pneu hiver doit obligatoirement avoir sur son côté les marquages suivants: - Le fameux logo 3PMSF que nous avons évoqué plus haut; - Le symbole M + S, qui signifie Mud and Snow (littéralement boue et neige).

 

En toutes saisons

 

Comme leur nom le laisse supposer, les pneus 4 saisons peuvent être utilisés d’un bout à l’autre de l’année, sans pour autant en changer. Ils constituent donc une alternative intéressante aux deux premiers cités et ils se caractérisent par leur polyvalence. On considère qu’ils sont globalement performants en hiver, mais que leur efficacité sur sol sec, en été, est moindre.

 

Vous voulez en voir plus ? Retour à tous les Conseils pneus