Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Le pneu tubeless pour voiture est aujourd’hui le plus répandu dans le parc automobile. Sans que vous soyez forcément au courant, il y a de très grandes chances pour que votre véhicule en soit équipé. S’il a su s’imposer ainsi au fil des années, c’est qu’il possède certains avantages indéniables, qui prennent nettement le pas sur ses quelques inconvénients.

Il est intéressant de savoir comment fonctionne un pneu tubeless et quels sont ses atouts. Selon ses spécificités, il existe également quelques règles qu’il vaut mieux connaître pour ne pas l'endommager et ainsi maximiser sa longévité.

 

Chez First Stop, nous proposons une très grande variété de pneus tubeless. Notre gamme comporte toutes sortes de prix et de nombreuses marques, parmi les plus reconnues du marché.

Si vous devez procéder à un changement de pneumatiques, le plus simple et le plus sage est de vous rendre dans l’un de nos garages. Nos techniciens sont à votre disposition pour vous aider à choisir les pneus réellement adaptés à votre véhicule et à l’usage que vous en faites.

 

Pour un rapport qualité-prix très compétitif, vous êtes assuré de pouvoir rouler sereinement et l’esprit tranquille durant plusieurs milliers de kilomètres.

Définition

 

Dans un pneu tubeless, la chambre à air n’est pas indépendante de la roue : au contraire, elle est directement intégrée à celle-ci. La membrane interne du pneumatique assure l’étanchéité et le stockage de l’air.

 

En ce qui concerne la valve de gonflage, elle n’est donc pas liée à la chambre à air. Elle est fixée sur la jante.

Ce pneu a été inventé en 1928 par Edward Brice Killen, et a été breveté deux ans plus tard. C’est grâce à de grands manufacturiers comme Michelin qu’il a gagné en popularité, notamment à partir des années 50.

 

A l’opposé des pneus tubeless, on trouvait autrefois des pneus à chambre à air. La chambre à air est un boyau conçu en caoutchouc, situé dans la partie interne du pneu et qui assure l’amortissement. On peut la gonfler grâce à une valve. Si, autrefois, ce système était assez répandu pour les voitures, il a été peu à peu abandonné. On le retrouve encore aujourd’hui sur certains vélos.

Quels sont les avantages d'un pneu tubeless ?

 

Ce n’est évidemment pas un hasard si ce pneumatique a rattrapé, dépassé et finalement totalement supplanté le pneu à chambre à air. Il comporte ainsi plusieurs atouts indéniables.

 

  • Par rapport au système de chambre à air, les risques de crevaison sont considérablement réduits en raison de l’absence de pincement entre le pneu et la chambre à air.
  • Si, malgré tout, un pneu tubeless est crevé sur route, la perte de l’air se fait assez lentement, de manière assez progressive. Il s’agit d’une différence notable avec le système à chambre à air, où le véhicule était très rapidement immobilisé car on ne pouvait pas continuer à rouler : la perte de pression était quasiment instantanée.
  • Il est beaucoup plus facile de monter un pneu tubeless, car il s’enveloppe sur la jante. Lorsqu’il fallait monter à la fois le pneu et sa chambre à air, il fallait notamment prendre garde à éviter tout pincement.
  • Le pneu tubeless est beaucoup plus robuste que celui à chambre à air.
  • Enfin, ce pneu est nettement plus léger que son homologue.

 

Les inconvénients

 

Il n’en existe finalement qu’un seul, et il concerne la crevaison. Lorsque celle-ci survenait sur un modèle à chambre à air, il suffisait simplement de changer celle-ci, ce qui engendrait un coût limité.

 

Avec le pneu tubeless, le conducteur, qui peut continuer à rouler en cas de crevaison, est souvent tenté de le faire. Cela n’est pas sans conséquence, car cela rend quasiment à coup sûr le pneu irréparable.

Comment le réparer ?

 

Lorsque vous crevez, il existe plusieurs méthodes pour réparer un pneu. Quoi qu’il en soit, la chose à faire est de se rendre dans un garage First Stop pour que l’un de nos techniciens détermine si l'équipement est récupérable.

 

On ne soulignera jamais assez que circuler avec une voiture dont les pneus sont en mauvais représente un danger vis-à-vis de la sécurité : la vôtre, bien entendu, mais également celle de vos passagers et des autres usagers de la route.

 

Pour que la réparation soit possible, plusieurs conditions doivent être réunies :

 

  • Le trou consécutif à la crevaison ne doit pas avoir un diamètre supérieur à 6 millimètres ;
  • La crevaison doit être située sur la bande de roulement, c’est-à-dire sur la zone du pneu qui est en contact avec le sol lorsque la voiture se déplace ;
  • Le flanc du pneumatique ne doit pas avoir subi de dommages ;
  • La structure interne du pneu doit être intacte : le trou ne doit donc pas avoir une profondeur trop importante.


Les options de réparation

 

Lorsque vous êtes victime d’une crevaison sur la route, il existe plusieurs possibilités pour ne pas faire appel à une dépanneuse et ainsi poursuivre votre route.

Attention toutefois : toutes les possibilités décrites ci-dessous ne vous dispensent en aucun cas de vous rendre dans un garage First Stop pour que l’un de nos experts procède à un examen minutieux et le cas échéant à une réparation ou un changement.

 

  • La bombe anti-crevaison est aujourd’hui plébiscitée par bon nombre d’automobilistes. Il faut dire que cet objet est particulièrement peu encombrant et très simple d’utilisation. Il suffit de placer son embout sur la valve pour que le produit injecté colmate le trou.
  • Le kit de réparation par champignons est incontestablement plus efficace, et il est souvent conseillé pour les trous de crevaison plus importants. On trouve dans ce kit une rustine et des chevilles de plusieurs diamètres, afin de pouvoir en choisir une qui convienne compte-tenu du diamètre du trou de crevaison.

 

Son inconvénient majeur est qu’il nécessite le démontage du pneu. Ceci n’est pas à la portée de tous et peut s’avérer problématique sur certaines voies de circulation.

 

  • Enfin, la roue de secours est évidemment une alternative en cas de crevaison. Elle n’est pas toujours présente dans une voiture, mais si c’est le cas, on la trouve sous le capot ou dans le coffre. Naturellement, il faut procéder à un changement de roue : cette opération ne pose pas de problème à certains usagers, mais elle est particulièrement redoutée par d’autres...

 

Quoi qu’il en soit, à l’image des autres moyens cités ci-dessus, une roue de secours n’est là que pour dépanner et vous permettre de rejoindre le garage le plus proche. Elle n’est pas destinée à être utilisée sur le long terme.

Vous voulez en voir plus ? Retour à tous les Conseils pneus