Vidange boite auto

Vidange de la boite auto : indispensable pour éviter la casse

La vidange de la boite auto est une opération indispensable dans le cadre de l’entretien d’une voiture. La réaliser à intervalles réguliers, c’est l’assurance de prolonger la durée de vie de sa boite automatique. Une donnée loin d’être anecdotique, car une casse de la BVA entraîne une réparation lourde et coûteuse, susceptible d’immobiliser le véhicule pour une longue période.

La vidange de la boite de vitesse automatique est un processus complexe, qu’il est indispensable de confier à un professionnel. Les techniciens des centres First Stop possèdent toutes les compétences pour la réaliser, à un rapport qualité-prix très compétitif.

vidange

Quel est son rôle ?

A l’instar de l’huile présente dans le moteur, celle de la boite de vitesse a pour rôle de lubrifier les différentes pièces mécaniques qu’elle contient. Pour éviter que les éléments entrent en contact et se frottent les uns aux autres, la présence de l’huile est indispensable. Si sa qualité est détériorée ou si la quantité est insuffisante, une casse est à l’arrivée inévitable.

Quand le véhicule roule, la température de l’huile de la boite de vitesse automatique doit être comprise entre 40 et 100°. C’est une condition sine qua non pour que l’huile conserve sa viscosité et donc une efficacité maximale.

Mais plus le nombre de kilomètres parcourus est important, plus l’huile devient de plus en plus visqueuse. On observe le même phénomène au fil des mois et des années. Contrairement à une idée parfois répandue, le liquide de lubrification ne peut rester performant tout au long de la durée de vie du véhicule. Cela est vrai sur tous les types de BVA, et plus particulièrement sur les modèles moins résistants, c’est-à-dire celles qui disposent uniquement d’un filtre à huile interne. Mais même avec les boites de vitesse disposant de deux crépines, l’une interne et l’autre externe, la qualité de l’huile doit être surveillée.


 

Dans la plupart des modèles (sauf pour les BVA à double embrayage à sec), le bloc de contrôle hydraulique, donc les solénoïdes et électrovannes, baigne aussi dans l’huile, qui doit donc être changée régulièrement.

Vidanger sa boite auto, c’est se prémunir d’une hausse de température de l’huile, ce qui lui ferait perdre ses propriétés. La vidange est également l’opportunité pour le professionnel qui s’en charge de procéder à un examen minutieux et exhaustif de la BVA : il cherche une éventuelle fuite, vérifie le bon état des différentes pièces mécaniques et de l’ensemble des joints.

Un prélèvement d’huile donne également de précieuses indications sur l’urgence de procéder à une vidange. De manière schématique, une huile de couleur rouge ou légèrement brune témoigne d’une huile en bon état de fonctionnement. En revanche, une huile très foncée et chargée en particules est un signe d’alerte évident.
Ces particules sont la preuve d’une usure avancée des disques de friction, et leur présence doit être le signe incitatif pour réaliser la vidange. Sans cela, une casse est à terme inéluctable, avec tout ce que cela implique en terme de coûts.

Enfin, si l’analyse de la BVA par un professionnel révèle la présence de liquide antigel, cela implique une fuite située dans le refroidisseur de la boite de vitesse. La couleur de l’huile, anormalement claire, est un indice allant dans ce sens. Le fait que le liquide de refroidissement soit présent dans la boite de vitesse mais également dans la partie hydraulique risque d’entraîner des dégâts irréversibles.

Les signes annonciateurs

Il peut arriver qu’une vidange soit nécessaire avant le délai prévu par le constructeur. Pour ne pas risquer d’endommager la boite de vitesse, il faut être particulièrement attentif à certains signes annonciateurs, qui indiquent qu’une vidange doit être faite sans tarder.

- Si vous constatez un grincement inhabituel lors du changement des rapports, il est indispensable de faire contrôler le niveau d’huile par un technicien qualifié de votre centre First Stop. Celui-ci vérifie si le liquide de lubrification est présent en quantité suffisante et, comme nous l’avons vu, il inspecte sa couleur.

- Le changement de rapport se fait à un rythme différent de celui que vous constatez ordinairement (cela peut être plus rapidement ou plus lentement que d’habitude).

- Un phénomène assez déconcertant est susceptible de se produire : le véhicule peut soudainement effectuer un bond (en arrière ou en avant) sans que vous n’ayez pour autant appuyé sur l’accélérateur.
Ce sont probablement des particules présentes dans l’huile qui nuisent à sa fluidité : elle ne s’écoule plus normalement dans le système de transmission.

- L’embrayage peut donner l’impression de patiner. Cela est dû la présence d’impuretés, qui affectent la pression des solénoïdes. Dès lors, les engrenages ne sont plus correctement « tenus ».

- Après un changement de vitesse, la voiture tarde à réagir, et il y a ensuite un à-coup. Le flux de l’huile est perturbé, voire interrompu, car cette dernière est encrassée. Plus le délai de réaction est long, plus cela signifie que la qualité de l’huile est altérée. Et donc que la vidange est plus que jamais nécessaire.

- A froid, si le temps de démarrage vous paraît plus important que d’habitude, c’est sans doute parce que l’huile a perdu de sa viscosité.
Toujours au démarrage, si le véhicule demande davantage de puissance, cela peut être le signe d’un manque d’huile, provoqué par une fuite.

A quel moment faire la vidange ?

Maintenant que nous avons démontré l’importance de cette intervention, une question se pose : quand faire la vidange de la boite automatique ?
A titre indicatif, il est conseillé de procéder au changement de l’huile tous les 60.000 kilomètres environ. Néanmoins, si vous ne roulez pas énormément, une vidange tous les deux ans, à titre préventif et même si vous ne percevez aucun des signes annonciateurs évoqués plus haut, paraît judicieuse.

Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à vous référer au carnet d’entretien de votre véhicule : vous y trouverez toutes les informations à ce sujet.

Le savoir-faire First Stop

Il n’est absolument pas conseillé de faire soi-même la vidange de sa boite auto. Il s’agit en effet d’une opération complexe, que seuls des professionnels dûment habilités peuvent maîtriser. Procéder soi-même à la vidange, c’est au mieux prendre le risque de ne pas la réaliser correctement, pour un résultat loin d’être optimal.
Mais dans le pire des cas, des gestes mal exécutés ou une mauvaise compréhension de la BVA peut entraîner une casse. Or, remplacer une boite de vitesse automatique est extrêmement coûteux et atteint facilement, en fonction des modèles, plusieurs milliers d’euros.

Naturellement, il est légitime de se demander comment contrôler le niveau d’huile de sa boite de vitesse automatique, ou encore quelle huile convient pour sa boite de vitesse ? Pour un maximum de sérénité et de tranquillité, faites appel aux techniciens des centres First Stop.

Quelle que soit la marque de votre véhicule, quel que soit son modèle, nos professionnels, forts de leur expérience dans le domaine, savent s’adapter et vous proposer une prestation soignée et irréprochable.