Logo liquide de refroidissement

Logo du liquide de refroidissement : définition et interprétation

Le logo du liquide de refroidissement s’allume quand le liquide en question n’est plus présent en quantité suffisante dans le vase d’expansion. Il s’agit d’une alerte à considérer avec la plus grande attention. En effet, le liquide de refroidissement a un rôle absolument essentiel dans le fonctionnement du véhicule. S’il vient à manquer, le moteur risque la surchauffe, ce qui peut avoir de très lourdes conséquences, allant jusqu’à une casse.

Si ce voyant se manifeste, il est essentiel de faire appel à des professionnels qualifiés pour identifier et résoudre le problème. Rendez-vous dans ce cas dans l’un des centres First Stop : nos techniciens possèdent toutes les connaissances nécessaires pour vous permettre de repartir sereinement au volant de votre véhicule.

Qu’est-ce que le liquide de refroidissement ?

De manière parfaitement naturelle, un moteur a tendance à chauffer. Dans la chambre à combustion, la température avoisine les 100°. Or, le métal est un excellent conducteur de chaleur : celle-ci se répand rapidement dans l’ensemble du moteur. D’autre part, le frottement entre les nombreuses pièces mobiles qui composent le moteur font également chauffer celui-ci.
Les divers éléments qui composent le moteur ne résistent pas à long terme à des températures trop importantes. Pour éviter qu’ils ne se détériorent puis finissent par casser, une température adaptée doit toujours être présente.

Ce liquide joue donc un rôle essentiel dans le processus de refroidissement du moteur, dont l’objectif est de garder continuellement optimale la température de ce dernier. Il possède également des propriétés anticorrosion et antigel.
Enfin, les callosités  générées par la combustion des cylindres sont également gérées par le liquide de refroidissement, qui les achemine vers le radiateur du véhicule, d’où elles sont expulsées.


 

La composition du liquide de refroidissement 

Le liquide de refroidissement n’est pas constitué uniquement d’eau. Ses propriétés lui permettent ainsi de ne pas s’évaporer à partir de 100° et de ne pas geler quand il fait extrêmement froid.

- Il est composé, pour un peu moins de la moitié, d’eau traitée. Comme nous l’avons vu, cela permet d’éviter la surchauffe du moteur.

- Dans les mêmes proportions, il contient de l’antigel, et c’est ainsi tout le circuit qui est protégé. Cette caractéristique est absolument essentielle, car de la glace qui se formerait occasionnerait des dégâts importants au niveau des durites et rendrait inefficace la pompe à eau.

- Enfin, le liquide de refroidissement contient également en faible proportion un anticorrosif. Ce sont ainsi l’ensemble des pièces du moteur qui sont protégées de la corrosion.

logo

Le voyant qui permet de signaler une quantité insuffisante de liquide de refroidissement est assez aisément identifiable. Il représente un radiateur de de voiture, au-dessous duquel on trouve plusieurs vaguelettes.  
Il existe un autre logo, qui représente quant à lui un thermomètre disposé à la verticale, qui surplombe lui aussi deux petites vagues. Celui-ci apparaît quand la température du liquide est trop importante et que le moteur est en surchauffe.

Que faire si le logo s’allume ?


Si le logo en forme de radiateur se manifeste, l’interprétation est simple : le niveau du liquide de refroidissement est trop bas. Il convient naturellement de réagir promptement. En effet, s’il n’est plus présent dans le système de refroidissement en quantité suffisante, il ne peut agir de façon efficace.  
Les risques de surchauffe du moteur sont alors réels, avec potentiellement à l’arrivée des problèmes très graves, pouvant porter atteinte à la durée de vie du véhicule.

Un savoir-faire nécessaire


Si le logo apparaît sur le tableau de bord, il faut rejoindre le plus rapidement possible un centre First Stop. Il n’est absolument pas conseillé de procéder soi-même à la remise à niveau du liquide de refroidissement.

D’abord pour des raisons de sécurité : quand le moteur est chaud, le radiateur sous pression risque d’occasionner des projections du liquide. Celui-ci peut entraîner des brûlures très graves sur celui qui viendrait à être touché.


Ensuite, il n’existe pas de liquide de refroidissement universel. Celui qui va être ajouté doit absolument être compatible avec le véhicule. Indépendamment du fait que le moteur soit diesel ou essence, il existe en effet de multiples critères :

- Le type de liquide de refroidissement
De manière schématique, il en existe trois. Les Organic Additive Technology (OAT - Type D), les Inorganic Additive Technology (IAT - Type C) et les Hybrid Organic Additive Technology (HOAT).
Chacun d’eux utilise une technologie différente, et il est capital de ne pas les mélanger, car cela pourrait créer des bouchons qui bloqueraient les conduits, avec à l’arrivée des dégâts potentiels pour le moteur.

- La possibilité de mixer le liquide de refroidissement avec d’autres liquides.

- La température d’ébullition et de gel. A titre d’exemple, tous les liquides de refroidissement n’ont pas les mêmes résistances aux températures très basses. Certains ne gèlent pas si le thermomètre ne descend pas sous les -40° environ, alors que pour d’autres, cela se produit à partir de -20°. Il convient donc de choisir un liquide qui correspond aux conditions météorologiques auxquelles est soumis habituellement le véhicule.

- L’homologation par le constructeur.

 

L’hypothèse d’une fuite


Si, après avoir effectué une mise à niveau, le voyant s’allume à nouveau, il est très possible qu’une fuite soit à déplorer. Plus que jamais, amenez votre voiture le plus rapidement possible dans un centre First Stop. Il est en effet capital de de réagir avant qu’il n’y ait plus du tout de liquide de refroidissement. L’un de nos professionnels déterminera l’origine du problème et le résoudra.

Un souci au niveau de l’étanchéité du circuit peut avoir plusieurs origines. Sont ainsi vérifiés par le technicien la pompe à eau, le thermostat et le radiateur.
Généralement, une fuite se repère par le fait qu’un dépôt de couleur blanche est identifiable à proximité de la zone concernée. Un autre signe est susceptible d’alerter le conducteur, s’il détecte une odeur peu agréable dans l’habitacle quand le chauffage fonctionne.

Une fuite du liquide de refroidissement peut avoir plusieurs niveaux de gravité, que seul un technicien habilité peut déterminer avec certitude. Si une durite ou un collier de serrage est en cause, il suffit simplement de procéder au remplacement de la pièce en cause. Dans d’autres cas, cela peut être plus complexe.

Attention : le fait que le logo du liquide de refroidissement se manifeste ne signifie pas toujours qu’il y ait une fuite. Un dysfonctionnement du capteur peut en être à l’origine. C’est certainement lui qui est en cause si le niveau du liquide se situe à un niveau normal alors que le logo est apparu sur le tableau de bord. Dans ce cas, il suffit simplement de changer une pièce, ce qui est fait à un coût minime en comparaison d’une réparation de fuite d’envergure.