Défaut moteur 

Défaut moteur : les différentes causes possibles

Le défaut du moteur dans un véhicule s’accompagne par la manifestation d’un témoin lumineux au niveau du tableau de bord. Cette alerte doit être considérée avec le plus grand sérieux, car elle peut potentiellement être grave et aboutir à une casse aux conséquences extrêmement coûteuses.

Comme nous allons le voir, le voyant moteur peut s’allumer de diverses manières, et chacune a une signification bien particulière. Il est donc important de bien les connaître pour pouvoir agir en conséquence.

En revanche, le fait que ce témoin s’allume peut avoir de nombreuses causes, qui ne sont pas faciles à déterminer si l’on n’est pas soi-même un professionnel. La meilleure solution en cas de défaut moteur, indépendamment du niveau de l’alerte, est de faire appel aux techniciens des centres First Stop.
Pour repartir sereinement et l’esprit tranquille au volant de votre voiture dans ce cas de figure, n’hésitez pas à vous rendre rapidement dans l’un de nos garages.

voyant moteur

Qu’est-ce que le voyant moteur ?

Lorsque nous conduisons, différents voyants sont susceptibles de s’allumer sur le tableau de bord. Certains indiquent qu’un équipement précis est utilisé, à l’image des phares par exemple. Ceci est donc parfaitement normal.
Mais d’autres, en revanche, apparaissent pour signaler un problème. C’est le cas du voyant moteur, qui signale un défaut au niveau de cette partie du véhicule, évidemment primordiale pour le bon fonctionnement de ce dernier.

Ce voyant fait partie des plus connus parmi ceux susceptibles de se manifester. Il est connu de la plupart des usagers, car il est aisément identifiable. En effet, il varie peu selon les marques ou les modèles de voiture : il représente un bloc moteur, vu de profil. Il peut s’allumer seul ou être accompagné d’un message (« check » ou « stop ») ou d’un symbole indiquant la gravité de l’alerte (un point d’exclamation dans un triangle ou un éclair). Ici se situe toute la subtilité du défaut moteur et du voyant associé : en fonction de son apparence, le niveau d’urgence n’est pas le même.

Notons qu’il est parfaitement normal que le voyant apparaisse lorsque vous mettez le contact. Cela dure quelques instants à peine, puis il s’éteint. Dans le cas contraire, un dysfonctionnement est à déplorer.

Des manifestations différentes

En fonction du niveau d’alerte, la conduite à tenir n’est pas la même. Il est donc absolument capital de savoir interpréter le voyant moteur quand il apparaît.
Parallèlement aux différentes formes décrites ci-dessous, le voyant moteur peut dans certaines voitures avoir plusieurs couleurs. S’il est jaune ou orange, il s’agit d’un signal d’alerte et il indique une anomalie. S’il est rouge, c’est une alarme qui témoigne d’un danger important.

- Le voyant est fixe.
Dans ce cas, cela signifie qu’il existe une erreur permanente au niveau du moteur. Dans la plupart des cas, c’est le dispositif antipollution qui est en cause. Cet avertissement est lié à la directive européenne 98/69/CE afin de lutter contre les émissions des voitures qui nuisent à la qualité de l’air.
Ici, il convient de se rendre assez rapidement dans un centre First Stop, où l’un de nos professionnels s’attellera à déterminer l’origine du problème.

- Le voyant est fixe et les performances de la voiture sont altérées.
Nous sommes ici en présence d’un dysfonctionnement grave : le moteur est passé automatiquement en mode dégradé, afin de se prémunir d’une casse aux conséquences irrémédiables.
Concernant l’attitude à adopter, elle est relativement simple : garez le véhicule le plus rapidement possible et appelez une dépanneuse pour le remorquer vers l’un de nos garages.

- Le témoin clignote de façon permanente

Dans ce cas de figure, c’est le pot catalytique qui est en cause. Il est peut-être en surchauffe ou abîmé. Ici aussi, il faut absolument se garer très vite et couper le moteur. Dans le cas contraire, le pot pourrait subir des dommages définitifs, et il existe même le risque qu’un incendie, susceptible de s’étendre à l’ensemble de la voiture, ne se déclenche.

 

Les causes du défaut moteur

Pourquoi le voyant moteur s’allume ou clignote ? Comme nous allons le voir, les causes susceptibles d’avoir déclenché l’apparition du voyant sont relativement nombreuses. Inutile de vouloir faire vous-même un diagnostic de défaut moteur qui se révélerait hasardeux et souvent erroné : ce serait prendre le risque d’aggraver le problème.
 

Faites confiance aux techniciens de nos centres First Stop, qui connaissent les dysfonctionnements potentiellement en cause. 

Les causes possibles :

- Une panne de la pompe à carburant. Pour vérifier si elle est en bon état de marche, le professionnel, à l’aide d’un manomètre, mesure la pression dans la rampe de carburant. Si elle est inférieure à un certain seuil, il répare ou remplace l’élément en cause.

- Le système d’alimentation en carburant. Si de l’air est présent dans ce système, le voyant apparaît. Cela peut arriver si, après avoir fait le plein, vous avez tout simplement oublié de refermer le bouchon du réservoir, ou si celui-ci n’est pas correctement remis en place.

- Le système d’injection. Dans ce cas, cela a un impact sur les performances du moteur, car il y a une baisse dans la capacité de débit des buses d’injection. Il faut alors nettoyer les différents éléments.

- Un carburant de piètre qualité. C’est une piste à explorer si le défaut moteur apparaît juste après avoir fait le plein dans une station-service. Il faut alors utiliser un carburant de qualité supérieure.

- Les cylindres. Le garagiste effectue un test à l’aide d’un multimètre ou d’un testeur approprié, pour vérifier s’il y a une étincelle dans le cylindre. Si ce n’est pas le cas, il inspecte tour à tour différents composants pour déterminer lequel est en cause.

- Le capteur d’oxygène. Il n’est pas rare que celui-ci ne fonctionne pas correctement, notamment quand il est recouvert par une quantité importante de saleté ou de suie. S’il est défectueux, il doit naturellement être remplacé.

- Le convertisseur catalytique. A l’aide d’un manomètre, le technicien effectue une mesure de la pression à ce niveau.

- Les bougies d’allumage. S’il existe un problème les concernant, il faut les examiner pour déterminer s’il existe des traces de carburant, de carbone ou d’huile dans cette zone.

L’hypothèse du défaut d’étanchéité

Le défaut d’étanchéité du moteur est un souci assez courant, qui peut être résumé assez simplement : il existe une fuite d’un liquide dans la partie moteur. De l’eau, de l’huile ou du carburant peuvent ainsi être en cause.
Les origines potentielles sont variées, et leurs conséquences sont extrêmement différentes d’un cas à l’autre, allant d’un simple changement de pièce à une casse irréparable.
Si, par exemple, de l’eau se mélange à de l’huile moteur, cette dernière ne remplit plus correctement sa fonction, et c’est le bloc moteur qui n’est plus correctement lubrifié…

Le garagiste doit consciencieusement examiner ce qu’il se passe sous le capot. Un examen minutieux d’éventuelles tâches est ainsi un premier pas vers un diagnostic définitif. Parmi les causes les plus probables, il est possible que :

- La durite de refroidissement soit cassée ;
- Il existe un suintement du bouchon de vidange ;
- Un joint soit usé.

Besoin de faire un devis ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.