capacité huile moteur

Capacité d’huile moteur : une donnée essentielle

La capacité d’huile moteur d’un véhicule est une donnée extrêmement précieuse dans le cadre de l’entretien. En effet, de cette capacité dépend la quantité de liquide lubrifiant qui doit être présent en permanence dans le réservoir. Il est absolument essentiel que cette quantité soit parfaitement dosée, car une huile présente en quantité insuffisante ou trop importante peut entraîner des dommages très importants.

Il est possible de mesurer soi-même la quantité d’huile présente pour être certain qu’elle se situe à un niveau correct. Néanmoins, cela doit se faire sous certaines conditions pour que les données recueillies soient fiables. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rendre dans un garage First Stop, où nos techniciens pourront effectuer cette tâche.
Si le niveau relevé est trop bas, il convient bien entendu d’effectuer une mise à niveau. Mais parmi l’immense diversité d’huiles présentes sur le marché, il n’est guère facile de s’y retrouver. Là aussi, nos experts sont à votre service et à votre écoute pour vous proposer une huile conforme à votre véhicule et à vos habitudes de conduite.

capacité

Le rôle de l’huile moteur

On a parfois coutume de dire que l’huile est au moteur ce que le sang est à l’organisme. Si cette comparaison est simpliste, elle a le mérite de synthétiser à elle seule l’importance de ce liquide : sans lui, le véhicule ne peut pas fonctionner. Voici ci-dessous ses diverses fonctions.

 

La lubrification

On trouve dans le moteur une multitude de pièces métalliques qui sont sollicitées quand la voiture roule. Toutes ces pièces interagissent entre elles, et souvent à grande vitesse quand le véhicule est engagé sur une voie rapide.
Quand l’huile est présente, elle se répand entre ces différents éléments, formant tout autour une espèce de film protecteur. Ainsi, ils ne se frottent pas les uns contre les autres. Si cela arrivait, parce que le niveau de lubrifiant n’est pas suffisant, deux risques majeurs seraient susceptibles de se produire :

- On assisterait à une usure prématurée de l’ensemble des éléments, voire à une casse si la situation devait se prolonger.
- Cela entraînerait une production de chaleur, qui altèrerait la puissance de l’automobile.

Outre ce rôle lubrifiant, l’huile peut également participer à l’étanchéité de certains éléments. Ainsi, s’il y en a une quantité suffisante sur les cylindres, cela participe à l’étanchéité de la chambre de combustion.

La protection

Outre sa fonction lubrifiante, l’huile protège les éléments du moteur contre la corrosion. Il faut noter que plus la température dans le bloc est importante, plus le risque à ce niveau est élevé.
En raison des présences conjuguées d’humidité et d’oxygène, les pièces métalliques ont tendance à s’oxyder. Ce phénomène conduit à la création d’acides qui, en contact avec du métal, peuvent occasionner des dégâts considérables.
Fort heureusement, les huiles comprennent des additifs anti-oxydants, qui protègent les divers éléments du moteur de la rouille.

 

Le refroidissement

Nous savons tous que c’est le rôle du liquide de refroidissement de conserver une température optimale au niveau du moteur. Mais malheureusement, ce liquide n’est pas capable d’agir sur certaines parties, comme les pistons, l’arbre à cames, le vilebrequin. C’est donc l’huile moteur qui remplit cette fonction ô combien importante.


Le nettoyage

Il est bien entendu illusoire de vouloir déposer un moteur dans le seul but de le nettoyer. L’opération serait bien trop fastidieuse et bien trop coûteuse. Ici aussi, l’huile moteur est là pour nous venir en aide.
En circulant dans le moteur, elle se charge en particules métalliques et autres dépôts générés par l’usure des pièces. Tous ces éléments indésirables sont acheminés jusqu’au filtre, qui les retient pour qu’ils ne viennent plus encrasser le moteur.

La capacité de l’huile moteur du véhicule

La capacité de l’huile moteur dans une voiture a logiquement une influence directe sur la quantité idéale demandée. Ceci est particulièrement important, car un mauvais dosage a des conséquences fâcheuses.
 

Le manque d’huile

Quelle quantité d’huile moteur est nécessaire pour mon véhicule ? Si le niveau d’huile présent se situe en dessous du minimum requis, le constat est simple. Toutes les fonctions décrites ci-dessus ne peuvent plus être remplies de façon efficiente.
Le moteur a donc tendance à s’encrasser, à chauffer et n’est plus suffisamment protégé contre la corrosion.
Plus grave encore, si les pièces du moteur venaient à entrer en contact les unes avec les autres, a fortiori à grande vitesse, ce sont des dégâts très importants, et donc très coûteux, qui surviendraient inévitablement à court terme.

Il existe sur le tableau de bord un voyant qui se manifeste quand la pression d’huile moteur est insuffisante. Il est assez connu des usagers et représente une burette de laquelle s’échappe une goutte. Quand ce témoin s’allume en rouge, il est recommandé de stopper le plus rapidement possible le véhicule, puis de le faire remorquer vers le centre First Stop le plus proche.


Le trop-plein d’huile

Si un manque d’huile peut avoir des conséquences désastreuses, un trop-plein est lui aussi préjudiciable. Cela peut en effet occasionner des fuites, qui sont susceptibles d’endommager le moteur. Une épaisse fumée blanche peut également apparaître.
Dans ce cas de figure, il faut absolument se rendre très vite dans un centre First Stop, pour éviter que le problème ne s’aggrave.

Mesurer la quantité d’huile

Si le niveau adéquat dépend de la capacité d'huile moteur de la voiture, la mesure doit se faire régulièrement, et dans l’idéal avant chaque long trajet. Pour vérifier manuellement le niveau d’huile, il est impératif de le faire sur un terrain plat. Sans cela, la mesure serait faussée et vous induirait en erreur.

Il faut également que le moteur soit froid, pour éviter tout risque de brûlure. Voici comment procéder, sans perdre de vue qu’il est tout à fait possible de faire réaliser cette opération dans un garage First Stop, pour une mesure 100% fiable et effectuée dans des conditions de sécurité optimales.

- Ouvrez le capot de la voiture ;
- Retirez la jauge d’huile de son réservoir et nettoyez-là à l’aide d’un chiffon ;
- Replongez la tige dans le réservoir et patientez quelques instants. Quand vous la récupérez, le niveau doit impérativement se situer entre les deux repères indiquant les niveaux minimal et maximal.

La difficulté, quand l’huile est présente en quantité insuffisante, est d’en rajouter sans dépasser le seuil maximal autorisé. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette opération, nos professionnels sont à votre service et maîtrisent parfaitement ce geste.

Les différents types d’huiles moteur

Quel type d’huile pour ma voiture ? Il en existe de nombreuses sur le marché. Toutes n’ont pas les mêmes propriétés, et il est important de choisir celle qui convient le mieux à son véhicule, indépendamment de la capacité d’huile moteur de celui-ci. Cela n’est pas évident, car les bidons comprennent des indications assez absconses, qui peuvent se révéler indéchiffrables pour ceux qui ne s’intéressent pas de près à la mécanique.


N’hésitez pas, en cas de doute, à faire appel aux professionnels de nos centres First Stop. Ils connaissent parfaitement les différentes huiles disponibles et choisissent celle qui convient le mieux à votre voiture.
De manière schématique, il existe trois familles d’huiles moteur : minérale, synthétique et semi-synthétique.

 

L’huile minérale

Elle est obtenue à partir du pétrole et convient aux véhicules les plus anciens. Elle est économique et ne possède qu’un seul indice de viscosité. Si elle comprend aujourd’hui des additifs, elle n’est pas adaptée aux grandes variations de températures.


L’huile synthétique

Elle est obtenue par un procédé chimique réalisé par l’être humain et comprend du pétrole, des végétaux et différents additifs. Ses performances sont très bonnes et elle est idéale pour les voitures modernes équipées d’un turbocompresseur ou d’un filtre à particules.
Elle est de surcroît particulièrement dans l’air du temps, puisqu’elle permet de consommer moins de carburant et qu’elle réduit les émissions de CO2. Elle convient particulièrement pour les trajets urbains, où les arrêts et redémarrages sont fréquents.


L’huile semi-synthétique

Elle est un mélange entre les deux huiles précédemment citées. Elle est polyvalente et elle est du coup la plus utilisée, puisqu’elle convient aux nouvelles comme aux anciennes voitures. Si elle est moins chère à l’achat que l’huile synthétique, elle doit néanmoins être changée à intervalles plus fréquents.