Frein moteur

Frein moteur de la voiture : rôle et avantages

Le frein moteur pour voiture essence ou diesel est l’un des moyens qui permet de faire ralentir le véhicule. Il s’actionne en retirant le pied de la pédale d’accélération, ce qui a pour effet de priver le moteur de carburant. A la différence des autres systèmes de freinage, il ne s’agit donc pas d’un équipement mais d’un phénomène mécanique.
 

Pour certaines personnes néophytes, le terme même porte à confusion, puisqu’il associe deux notions a priori antinomiques. Ainsi, la plupart des automobilistes l’utilisent sans même en avoir conscience. Il existe des circonstances dans lesquelles il est recommandé d’y avoir recours, et mieux vaut les connaitre pour l’utiliser à bon escient.
 

Le frein moteur ne peut évidemment pas se substituer aux autres systèmes de freinage. Il possède cependant certains avantages, et permet notamment de limiter l’usure des plaquettes de frein.
 

Les différents éléments permettant de freiner

Le moteur est considéré à juste titre comme l’élément le plus important de la mécanique d’un véhicule. De manière basique mais irréfutable, c’est lui qui permet à la voiture d’avancer. A l’inverse, c’est le système de freinage qui permet à l’automobile de ralentir, de stopper ou d’être maintenue à l’arrêt.
 

Il va sans dire que le système de freinage, dans son ensemble, joue un rôle absolument essentiel dans le cadre de la sécurité routière. Si vous constatez des anomalies (sifflement lorsque vous freinez, allongement de la distance de freinage...), il faut réagir promptement.
 

Si vous n’êtes pas un professionnel de la mécanique, inutile de vouloir vous lancer vous-même dans un diagnostic et/ou une réparation. Ce serait la meilleure façon de commettre une erreur aux conséquences potentiellement graves.
 

Si un problème survient, les garagistes des différents centres First Stop sont à votre disposition. Ils possèdent en effet toutes les qualifications nécessaires pour cela et maîtrisent parfaitement tous les éléments du système de freinage.
 

Les freins hydrauliques

Ils sont utilisés quand le conducteur appuie sur la pédale de frein. Dès lors, un amplificateur agit sur des pistons, qui exercent une pression sur le liquide de frein. C’est ce liquide qui pousse ensuite les plaquettes de frein sur les disques. Or, ces derniers sont situés sur la roue. En entrant en contact avec les plaquettes, il se produit un frottement et donc une résistance. La rotation des roues diminue, et le véhicule freine.
 

Il est important de comprendre qu’il existe deux circuits qui alimentent les quatre roues de la voiture. Ainsi, en cas de défaillance de l’un des deux, le second assure malgré tout le freinage.
 

Sans forcément entrer dans les détails, il faut noter que le système de freinage a accompli d’énormes progrès au cours des dernières décennies. Dans le souci bien légitime d’améliorer encore et toujours la sécurité du conducteur et de ses passagers (sans parler de celle des autres usagers), bon nombre d’innovations ont vu le jour.
 

La plus fameuse d’entre elles est sans contestation possible l’ABS : lors d’un freinage violent, il permet d’éviter que les roues ne se bloquent. Ainsi, il est possible de garder le contrôle de la voiture, même si la surface au sol n’est pas adhérente.
 

Parallèlement à l'ABS, l'Electronic Stability Program (ESP) a pour fonction de corriger la trajectoire du véhicule quand il freine, s'il suspecte qu'elle est anormale. De la même façon, il peut actionner les freins de manière autonome, sans aucune intervention du conducteur, quand il juge qu'une collision est imminente.

frein a main

Le frein à main

Il fonctionne selon le même principe que les freins hydrauliques. Il a pour objectif d’arrêter le mouvement des roues (en général celles situées à l’arrière).

Naturellement, on utilise le frein à main beaucoup moins fréquemment que les freins classiques. Il fonctionne grâce à un câble qui permet d’actionner le dispositif, donc de mettre en contact les plaquettes et les disques.
 

Dans l’immense majorité des situations, on utilise le frein à main lorsque le véhicule est garé, pour être certain de le maintenir à l’arrêt. Dans la plupart des cas, le fait de l’actionner est suffisant, mais si la voiture est immobilisée dans une forte pente, il est préférable de passer la première vitesse.`
 

Le frein à main peut également servir lors de la conduite, par exemple dans le cas d’un démarrage en côte. Enfin, lors d’un cas extrême où il y aurait une défaillance des freins hydrauliques, il peut se substituer à eux.

Quand l’utiliser ?
 

Il est tout à fait possible d’utiliser le frein moteur dans de multiples circonstances, sur une voie rapide par exemple. Néanmoins, il constitue une aide particulièrement appréciable dans les descentes à forte pente, comme lorsque l’on conduit sur une route de montagne.

Lors d’un démarrage en côte, il prouve également son utilité, car il évite que le véhicule ne prenne trop de vitesse, sans pour autant avoir recours aux freins traditionnels.

De manière générale, les conducteurs y ont recours sans même y penser : ils l’utilisent instinctivement.
 


Ses avantages

Utiliser le frein moteur permet de réaliser des économies de carburant. Ceci est logique, puisque son fonctionnement même repose sur le principe d’en priver le moteur.

De plus, le fait de ralentir le véhicule sans actionner les freins hydrauliques n’entraîne pas d’usure des disques et des plaquettes de frein. Or, ces derniers ne disposent pas d’une durée de vie illimitée : ce sont des consommables, qui sont amenés à être remplacés à intervalles réguliers.

L'utiliser régulièrement et dans les bonnes circonstances permet donc de réaliser à long terme des économies loin d’être négligeables.
 

Besoin de faire un devis ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.