LE DISQUE DE FREIN USé

Disque de frein usé : un danger pour la sécurité

Un disque de frein usé représente un danger pour la sécurité du conducteur, de ses passagers, mais également celle des autres usagers. Un disque est une pièce d’usure : il est tout à fait logique qu’il se dégrade et perde en efficacité au fil des kilomètres. Comme nous le verrons, d’autres paramètres sont susceptibles d’influer sur sa longévité.
 

Le disque de frein est une pièce absolument essentielle dans le dispositif de freinage. S’il n’est pas en bon état de fonctionnement, c’est la qualité du freinage qui se trouve dégradée. Il est donc particulièrement important de faire contrôler l’usure de cet élément à intervalles réguliers.
 

Si vous n’êtes pas vous-même un expert de la mécanique, mieux vaut confier cette tâche à des professionnels. En effet, une erreur d’appréciation ou une mauvaise manipulation pourraient avoir des conséquences graves. Si vous ressentez la moindre anomalie lorsque vous utilisez vos freins, la bonne réaction est d’amener rapidement votre véhicule dans un garage First Stop. Nos techniciens connaissent parfaitement l’ensemble du dispositif de freinage, et en particulier les disques de frein.
 

Pour un rapport qualité-prix très compétitif, ils procèdent à un diagnostic complet et effectuent seulement si nécessaire une réparation ou un changement de pièces. En très peu de temps, vous avez ainsi la certitude de repartir au volant d’une voiture dont les freins fonctionnent parfaitement.

Le disque de frein

Le disque de frein, depuis plusieurs dizaines d’années, s’est largement répandu dans le parc automobile. Il est ainsi présent sur le train avant dans 100% des cas, et il s’impose de plus en plus à l'arrière.

disque

Le fonctionnement

Nous connaissons tous la pédale dévolue au freinage dans un véhicule, et les conséquences d’une pression sur celle-ci. Pourtant, peu nombreux sont ceux qui connaissent et comprennent le mécanisme associé.
 

Lorsque le pied du conducteur appuie sur la pédale de frein, la pression mécanique est transmise au maître-cylindre. Celui-ci joue un rôle essentiel, et on a coutume de le définir comme étant la maison-mère du dispositif. Ce maître-cylindre va transformer la pression mécanique en pression hydraulique : le liquide de frein va se propager dans le circuit, pour parvenir jusqu’aux étriers et aux plaquettes.
 

Plus la pression est importante (en fonction de la façon dont vous avez sollicité la pédale), plus les plaquettes vont entrer en contact avec le disque de frein. Il est important de comprendre que ce dernier est fixé au moyeu : il est donc solidaire de la roue. Ainsi, en raison de la friction, la vitesse de rotation diminue, et la voiture ralentit. Plus concrètement, elle freine.
 

Un dispositif performant 

Dans une voiture, on distingue deux systèmes de freinage : le disque de frein et le frein à tambour. Ce dernier est le plus ancien et était auparavant fréquemment utilisé dans l’aviation et l’automobile.

De manière schématique, le frein à tambour est constitué d’une cloche, dans laquelle on trouve des mâchoires équipées de garnitures. Lorsque l’on freine et grâce à l’action de pistons ou de cames, les mâchoires (ou plus précisément leurs garnitures) entrent en contact avec l’intérieur du tambour.
 

Ce frein à tambour est depuis plusieurs années progressivement abandonné, au profit du frein à disques. On ne le retrouve plus aujourd’hui que sur les véhicules anciens ou sur d’autres plus actuels mais d’entrée de gamme.
 

Il comporte en effet deux inconvénients majeurs :
 

- En cas de freinage appuyé, les roues ont tendance à se bloquer. Il est alors impossible pour le conducteur de conserver le contrôle de la voiture ;

- Il met énormément de temps à refroidir. Ainsi, après plusieurs coups de frein consécutifs, l’efficacité du freinage peut être remise en cause.
 

Le frein à disques, lui, se caractérise par un freinage beaucoup plus progressif. Il évacue également beaucoup mieux la chaleur, ce qui n’est pas la moindre de ses qualités. En effet, lors du freinage, le frottement entre les éléments engendre des températures très élevées, pouvant atteindre facilement les 800°.
 

Le disque, une pièce d’usure

« Quand faut-il changer les disques de frein ? ». « Comment savoir s’il faut changer les disques de frein ? ». Ces questions sont parfaitement légitimes, car un disque ne dispose pas d'une longévité éternelle.
 

Pour autant, les disques de frein n’ont pas une durée de vie prédéfinie. Si on estime généralement qu’ils doivent être changés tous les 60.000 kilomètres, cela est purement indicatif. Certains paramètres entrent en jeu et vont avoir une influence sur cette estimation :
 

- La fréquence avec laquelle vous utilisez votre voiture ;
 

- Le poids de l’automobile ;
 

- Votre style de conduite. Si celle-ci est particulièrement nerveuse, avec de fréquents coups de freins, il est évident que cela sollicite davantage les disques ;
 

- Le type de trajets effectués : une conduite citadine régulière ou encore dans de petites routes sinueuses de montagne entraîne une usure bien plus rapide que sur des voies rapides, où les coups de frein sont plus rares.
 

Les plaquettes, quant à elles, doivent être changées plus régulièrement que les disques. Lorsque l’on procède à ce remplacement, le professionnel en profite systématiquement pour contrôler l’état des disques.

Il faut savoir qu’un changement de plaquettes ne signifie pas que les disques vont également être remplacés. En revanche, on ne peut pas changer de disques sans en faire autant avec les plaquettes.
 

Les signes d'usure

Au-delà des visites de contrôle, il convient d’être particulièrement vigilant quant aux signaux que vous envoie le véhicule. Ainsi, un disque de frein usé entraîne nécessairement certaines manifestations inhabituelles. Quand elles se manifestent, n’attendez pas trop pour vous rendre dans un garage First Stop, car il ne faut surtout pas conduire avec des conditions de freinage dégradées.
 

Voici ce qui doit vous alerter :
 

- Un disque de frein usé entraîne généralement des bruits inhabituels lorsque vous freinez. Cela peut être des crissements ou des grincements ;
 

- Si le disque est voilé, la pédale de frein a une résistance anormale. Elle peut être plus dure ou plus molle qu’à l’accoutumée, ou encore s’enfoncer jusqu’au sol sans rencontrer de résistance ;
 

- Un disque de frein usé peut présenter des rayures ou des sillons sur sa surface externe. Il est probable, dans ce cas, que les plaquettes aient été tellement usées que ce sont leurs parties métalliques qui ont frotté contre le disque.
 

De manière générale, un disque de frein usé va avoir des répercussions négatives sur la qualité du freinage. Si vous constatez que les freins sont moins réactifs ou que la distance que met le véhicule à s’arrêter augmente, ne jouez pas avec votre sécurité ou celle des autres usagers : soumettez rapidement votre voiture à l’expertise des techniciens de chez First Stop.

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.