Pneus runflat : un atout considérable pour votre sécurité

Les pneus runflat ont constitué une petite révolution dans leur domaine lors de leur apparition. Pourtant, ils sont encore relativement méconnus du grand public, qui en entend parfois parler sous diverses appellations (pneu anti-crevaison, pneu increvable, pneu RFT...) sans réellement savoir à quoi cela correspond.

Si nous développerons plus loin leurs spécificités, il est important de comprendre que ce type de pneumatiques a été conçu pour pouvoir rouler même quand la pression est faible ou inexistante à l’intérieur !

 

Si cela comporte tout de même quelques limites et inconvénients, il s’agit à n’en pas douter d’un atout à prendre en considération.

 

La technologie des pneus runflat n’est évidemment pas la même que celle d’un pneu standard. Dès lors, il convient de laisser toutes les manipulations qui les concernent à des professionnels dûment habilités.

 

En cas de nécessité de changement, le bon réflexe à adopter est de se rendre dans l’un des garages First Stop. Nous possédons de nombreux modèles de pneus de cette catégorie, issus des marques les plus reconnues.


Pour un excellent rapport qualité-prix, nos garagistes prennent en charge l’intégralité du montage, pour vous garantir un maximum de tranquillité et de sérénité.

Qu’est-ce qu’un pneu runflat ?

 

On peut littéralement traduire ce terme par « roulage à plat », ce qui aide à mieux comprendre leur propriété essentielle. En effet, la conception même de ces pneumatiques leur permet de continuer à rouler, même lorsque la pression de gonflage est très faible, voire nulle.

 

Comment marche un pneu runflat crevé ? Cette prouesse est rendue possible par les flancs de ces pneus, qui sont nettement plus rigides que la moyenne. Ainsi, ils peuvent, même en cas de crevaison, supporter le poids du véhicule et continuer à le guider. Il existe des pneus runflat hiver (neige) ou été.

 

Si ces pneumatiques peuvent continuer à rouler en dépit d’une crevaison, cela n’est que très temporaire. Ainsi, cela peut se faire sur une distance d’environ 80 kilomètres, et à une allure limitée (80 km/h). Ces chiffres sont soumis à des variations, qui dépendent de nombreux paramètres : la charge du véhicule, la température extérieure, le type de revêtement de la route...

 

Ainsi, en cas de souci, vous avez largement la possibilité de vous rendre dans un centre First Stop. En revanche, il n’est pas envisageable de partir en vacances dans ces conditions.

 

A l’origine, les runflat ne concernaient que les voitures très haut de gamme. Ceci est toujours vrai aujourd’hui, mais ils ont néanmoins tendance à se démocratiser peu à peu. Les marques de pneumatiques les plus connues et reconnues, telles que Bridgestone, Goodyear, Pirelli ou Dunlop, les commercialisent.

 

Attention : il existe des pneumatiques de roulage à plat appelés Mo Extended. Ils sont très spécifiques et ne peuvent être montés que sur les véhicules Mercedes.


Les véhicules compatibles


Comment savoir si on a des pneus runflat ? Naturellement, cela est spécifié dans le carnet de bord du véhicule. En cas de doute, ne prenez pas de risques et venez demander conseil à l’un des experts des centres First Stop.

 

Si, à l’origine, votre voiture est équipée de pneus de ce type, vous ne pouvez pas en changer : lors d’un renouvellement, il est indispensable de conserver des runflat. Si, au moment de l'achat, le véhicule n’en comporte pas, il est possible de le faire d’un point de vue technique. Il s’agit néanmoins d’une manipulation que nous déconseillons, car elle pourrait nuire sensiblement à la tenue de route de la voiture.

 

Attention : ce n’est pas parce que ce pneu peut continuer à rouler avec un défaut de pression qu’il ne nécessite aucun entretien. Comme avec les pneus classiques, il faut les entretenir et les contrôler régulièrement, en l’occurrence une fois par mois en ce qui concerne la pression.


Les avantages


On l’a compris, le premier atout des runflat est de pouvoir continuer à rouler pour se rendre dans un garage. Nul besoin d’immobiliser le véhicule ou d’appeler une dépanneuse, ce qui constitue toujours une opération irritante, chronophage et coûteuse.

 

L’autre avantage majeur est que le conducteur conserve le contrôle de son véhicule, même lorsque la crevaison intervient. Il s’agit là d’un point important au regard de la sécurité routière, car un éclatement de pneu à vive allure peut avoir de graves conséquences.

 

Toujours en ce qui concerne la sécurité, le fait de ne pas avoir à changer de roue va également en ce sens. Dans des portions de route très fréquentées, cette manipulation ne se fait pas toujours sans risque. De même, si tout ce qui touche à la mécanique vous rebute, ne pas avoir à vous lancer dans un changement de roue est également appréciable.

 

Enfin, ne pas avoir besoin de roue de secours signifie un gain de place conséquent au niveau du coffre. L’équipement nécessaire pour opérer à un changement n’est pas non plus nécessaire.


Les inconvénients


Un pneu runflat est sensiblement plus cher à l’achat qu’un pneu standard de la même catégorie. Ceci n’est pas anodin, car si la technologie de ces pneumatiques vous permet de rejoindre un garage après avoir crevé, il faut savoir qu’il n’est pas possible de les réparer. En cas de souci, un remplacement est donc obligatoire.

 

Certains pointent du doigt le fait que le confort de conduite est moindre avec ce genre de pneus, mais cela reste très anecdotique. Il en va de même au niveau des manifestations sonores : la différence est à peine perceptible.


Le Seal inside


Derrière cet anglicisme se cache une technologie mise au point par Pirelli. Il est intéressant de s’attarder dessus, car certains la confondent avec le pneu runflat. Ce sont pourtant deux mécanismes bien distincts.

 

Dans le cas du Seal inside (que l’on peut traduire littéralement par « joint intérieur »), on trouve sous la bande de roulement, c’est-à-dire la partie du pneu en contact avec la route, un joint étanche constitué grâce à du mastic. Ainsi, quand un corps étranger pénètre le pneu, il est automatiquement entouré par ce mastic, et le trou généré par la crevaison est colmaté : l’air ne peut pas s’échapper.

 

Si cette technologie est fiable, elle se limite aux trous d’un diamètre inférieur à 4 millimètres. Et quand une crevaison survient, cela ne vous dispense pas de vous rendre dans un garagiste pour une inspection et une réparation du pneu.

Vous voulez en voir plus ? Retour à tous les Conseils pneus