L'esp

L'ESP du véhicule : rôle et fonctionnement

L’ESP est une abréviation de l’anglicisme Electronic Stability Program. Il s’agit d’une aide à la conduite, qui constitue l’une des innovations les plus marquantes des vingt dernières années en matière de sécurité routière.

A l’image de l’ABS ou de l’AFU dans leurs propres domaines, il vient se substituer au conducteur en cas de problème sur la trajectoire du véhicule. Nous allons voir plus en détail quel est son rôle et grâce à quelles technologies il fonctionne.

 Ce système n’est cependant pas à l’abri d’une panne ou d’une défaillance. Lorsque cela se produit, il existe un témoin présent sur le tableau de bord qui alerte le conducteur.

 Si cela se produit, il est illusoire de vouloir corriger soi-même le souci. L’Electronic Stability Program est en effet un authentique concentré de technologie : effectuer un diagnostic ou une réparation est l’affaire de véritables professionnels, à l'image des garagistes de First Stop.

 En cas de dysfonctionnement, prenez rapidement rendez-vous dans l’un de nos centres. Bien entendu, nous n’avons pas tous les jours recours à l’ESP. Mais il est capital qu’il soit opérationnel si le besoin s’en fait sentir. Circuler avec un système défaillant, c’est remettre en cause la sécurité du conducteur, des autres occupants de la voiture, mais également celle des autres usagers.

freinage

Définition et signification de l’ESP

Ce dispositif a vu le jour sous l’impulsion de deux constructeurs allemands. A l’image de l’ABS, avec lequel il ne doit pas être confondu et qui est plus ancien, il constitue un support pour le conducteur dans des conditions particulières.

Il a pour rôle de corriger la trajectoire de la voiture si les roues ne répondent plus de façon optimale et qu’un risque de collision ou de sortie de route est détecté.

 Depuis 2012 et l’entrée en vigueur d’une réglementation européenne, tous les véhicules neufs mis sur le marché doivent en être équipés. Aujourd’hui, il est donc de plus en plus présent dans l’ensemble du parc automobile.

Le fonctionnement

 Beaucoup de conducteurs se demandent : "C'est quoi le freinage ESP sur une voiture ?".

Pour pouvoir remplir son rôle, le système comporte plusieurs capteurs électroniques, qui sont placés judicieusement à divers endroits du véhicule. Ces capteurs récoltent des informations qui sont analysées et déclenchent une réaction si nécessaire.

 Voici où ils sont présents :

- On retrouve des capteurs de vitesse sur les roues. Le dispositif est ainsi continuellement informé de l’allure à laquelle circule l’automobile ;

- Il existe un capteur d’angle de braquage, qui permet de déterminer les conditions dans lesquelles la voiture tourne ou négocie un virage ;

- Un capteur transversal analyse tous les mouvements inhabituels susceptibles de se produire sur les côtés ;

- Un capteur de lacet analyse la rotation du véhicule sur son axe vertical.

Grâce à tous ces éléments, le système maîtrise parfaitement le comportement du véhicule et l’environnement dans lequel il circule. Il peut donc agir avec justesse si les circonstances l’exigent.

Le rôle du dispositif

 En fonction des données dont il dispose, le système va venir en aide au conducteur s’il détecte une chose anormale au niveau de la trajectoire.

- Si l’essieu arrière a tendance à partir vers l’extérieur, la voiture tourne plus que nécessaire : on dit alors qu’elle survire. Dans ce cas, le dispositif va faire freiner la roue avant extérieure pour corriger le problème.

- Si, au contraire, le véhicule tourne moins que ce qui est recommandé car l’essieu avant part vers l’extérieur (il sous-vire), c’est la roue arrière intérieure qui va être freinée.

Si les actions mises en place dans ces différents cas de figure s’avèrent insuffisantes, l’Electronic Stability Program va faire freiner une autre roue, voire prendre le contrôle de la vitesse, en ralentissant ou freinant en fonction des circonstances.

Une vigilance de mise

On l’a compris, si les roues ne répondent pas correctement à la commande formulée par le conducteur lorsqu’il tourne le volant, le dispositif entre en action. Il remet ainsi la voiture dans une trajectoire idéale, évitant une sortie de route aux conséquences éventuellement graves.

 Attention néanmoins : utiliser un véhicule équipé de ce système ne dispense surtout pas d’adopter une conduite prudente. Le conducteur doit toujours s’assurer de contrôler son automobile et de bien négocier les différentes trajectoires.

Cela passe en premier lieu par le respect des limitations de vitesse et du code de la route en général, et par une attention et une concentration permanentes.

 Il est possible, dans certaines circonstances, de désactiver l’ESP. Cela peut ainsi être utile si vous devez démarrer la voiture alors que celle-ci est garée dans la neige.

Que faire en cas de dysfonctionnement ?

Pourquoi le voyant ESP s'allume ? Avant tout, il convient de connaître son apparence, pour être certain de l’identifier s’il se manifeste. Il ne ressemble à aucun autre des témoins du tableau de bord : il représente en effet une voiture qui dérape, avec derrière elle deux trajectoires en forme de S pour matérialiser le phénomène. Ce témoin est de couleur orange.

Il est parfaitement naturel qu’il apparaisse au moment où vous mettez le contact, ainsi que dans les situations où le système est sollicité.

En revanche, s’il se manifeste durant la conduite sans qu’aucun événement ne le justifie, c’est qu’il existe une anomalie. Lorsque cela survient, nous l’avons dit, il faut se rendre rapidement dans un garage First Stop.

Parmi les causes possibles, citons une ampoule grillée ou encore la panne de l’un des capteurs (soit en raison d’un problème technique, soit parce qu’il est sale).

BESOIN DE FAIRE UN DEVIS ?

Votre devis personnalisé en quelques clics.